Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

novembre 2016

Buzness
L’objectif de ce blog? Vous montrer que business et buzz peuvent faire bon ménage et vous faire sourire…

Posté le 30 novembre 2016 par L'Echo Réactions | Réagir

#Jyvaisquandmeme ... mais où?

"Pour La France, j'y vais quand même". Ce tract a atterri dans la nuit de lundi à mardi sur le bare-brise et dans la boîte aux lettres de 145.000 Parisiens. De quoi enflammer la tweetosphère surtout que le site internet indiqué renvoyait dans un premier temps ... vers la prison de Fleury-Mérogis.

                                                                                                                                                                                               Par Dominique Liesse

Capture

Une image de Nicolas Sarkozy et un slogan: "Pour la France, j'y vais quand même". Dans le chef des Parisiens, ce tract est plus que surprenant venant d'un homme s'étant fait éliminer au premier tour des primaires de la droite. L'ex-Président a-t-il décidé de mener campagne contre François Fillon? La question a trotté dans la tête de bon nombre. Il n'en fallait pas moins pour que naisse sur twitter le #jyvaisquandmeme.

Sur le papier glacé, pas de numéro de téléphone, pas d'éditeur responsable. Juste une adresse mail: jyvaisquandmeme.fr.  

L'adresse circule rapidement sur twitter et renvoie dans un premier temps vers la page Wikipédia de la prison de Fleury-Mérogis, une allusion à peine voilée aux déboires judiciaires de l'homme politique. Le lien a ensuite été réorienté vers le site "Medium" qui appelle à la fin du cirque électoral avec son article "Il n'y aura pas d'élection présidentielle".

Pour certains cet éventuel retour de Nicolas Sarkozy a été vu comme un espoir. Plusieurs partisans du candidat y ont cru. "J’ai dû leur expliquer que non, Sarko n’est pas de retour en politique. Cette histoire a créé une fausse joie", indique Charles-Henri Alloncle, ex-responsable des 'Jeunes avec Nicolas Sarkozy'.

«Je suis convaincue que ça ne peut pas venir de nos réseaux, ni d'aucun des proches de Nicolas Sarkozy. Ce n'est pas très bienveillant et le montage photo est assez grossier. C'est assez surprenant vu le coût probable de ces impressions», indique Véronique Waché conseillère au cabinet de l'ancien président.

Les proches de Nicolas Sarkozy avancent aussi que la photo est un portrait officiel de l'ancien président réalisé en 2007. L'arrière-plan original avec la bibliothèque et le drapeau ont été modifiés.

 Donc, non Sarko n'est pas de retour!

BELGAIMAGE-98320744_72788203_preview

Au final, on apprendra que ce canular est l'oeuvre d'un collectif d'artistes "Boijeot.Renauld". Jeff Bouillot, co-fondateur parle d'initiative artistique. Sébastien Renauld confirme, lui, que 145.000 tracts ont été distribués par quelque 90 personnes. L'opération était préparée depuis plusieurs semaines dans le plus grand secret. Pour le reste, les auteurs du canular se montrent plutôt discrets.

Le collectif n'en est pas à son premier coup d'essai. Lors des élections municipales de 2014, un proche d'Alain Juppé avait vu son numéro de téléphone portable affiché dans les rues de Reims. Des fausses pancartes immobilières avaient été installées sur des bâtiments de la ville.

Quant aux faux tracts, l'idée n'est pas neuve. La presse française rappelle en effet qu'en janvier 2014 une opération similaire avait été menée à Metz et Nancy en vue des élections municipales.

Notre dossier sur les Présidentielles 2017

 

Posté le 29 novembre 2016 par Sophie Leroy Réactions | Réagir

Le SPF Finances vend des foulards

Le SPF Finances récolte environ 2,5 millions d'euros par an de la vente de biens saisis, abandonnés, etc. Dans quelques jours a lieu une séance d'enchères "exceptionnelle" avec des objets de grande marque.

Finsho

250 lots comprenant des sacs à main, foulards, manteaux et de petits électroménagers... Et de bonne marque, s'il vous plaît: le catalogue des objets comprend du Delvaux, Vuitton, Chanel, Moncler...

Tout cela, c'est le contenu de la vente aux enchères exceptionnelle qu'organise Finshop ce 3 décembre. Bien à temps pour les cadeaux de Noël.

• Fin Shop est le centre de vente des biens meubles du Service Public Fédéral Finances.

Les biens vendus ont diverses origines : biens déclassés, saisis, confisqués ou abandonnés.

Comment faire?
Consultez d'abord les lots sur le site de Finshop.

^fin2La vente aura lieu au FinShop Brussels, rue du Biplan, 126, 1130 Bruxelles (Haren), ce 3 décembre à partir de 10h30. Les conditions de ventes, paiements et enlèvements se trouve sur le site.

A noter que le SPF organise aussi des enchères en ligne, sur Ebay

Posté le 22 novembre 2016 par L'Echo Réactions | Réagir

Quand May rabat le caquet à Trump

Farage trump

Donald Trump tweet. Beaucoup. Et sur tout. Sa dernière déclaration en date, par réseau social interposé, concerne son grand ami le britannique et eurosceptique Nigel Farage. 

Ces deux-là sont copains comme cochons. Ils se sont mutuellement invités à plusieurs reprises, soutenant les ambitions de l'un comme de l'autre (comprenez le Brexit pour Farage et la présidence pour Trump). 

Et au vu des premières nominations de Donald Trump pour des postes importants, on comprend que le 45ème président des États-Unis souhaite récompenser ses fidèles. Discrètement (ou pas), le milliardaire a lancé une idée sur Twitter: et si Farage devenait l'ambassadeur britannique à Washington? A bon entendeur...

Nigel Farage s'est dit "très flatté" par la demande de Donald Trump. "J'ai dit depuis que j'ai rencontré le président élu que j'aimerais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour œuvrer de manière positive à aider les relations entre nos deux pays", a-t-il déclaré.

La réaction du cabinet de Theresa May, Premier ministre britannique, n'a pas tardé à tomber. "Le poste n'est pas vacant. Nous avons déjà un excellent ambassadeur aux États-Unis." Punt. Aan de lijn. Bien essayé, Donald! Mais cette nomination-là n'est pas de ton ressort.

Trump farage

Posté le 16 novembre 2016 par L'Echo Réactions | Réagir

C'est déjà "Nowäl", comme on dit en Wallonie

Que diriez-vous d’offrir un cadeau "made in Wallonia" à Noël? Oh, vous avez le choix: confiture, presse-agrumes, lunettes, bijoux, décapsuleurs, attache-doudous, boitiers wifi, ou séances d'Indoor skydive. Mais, le tout garanti 100% "fait wallon".

Kerstboom GAMMA Eyedea_tp008750_23544077_preview

 

Jean-Claude Marcourt (PS), le ministre de l’Economie, a lancé C-Nowäl.be, une plateforme web dédiée à la vente des produits wallons. De la rose en chocolat à un jeu de société en passant par des bijoux, plus de 100 produits sont répertoriés. "Cette dynamique acheter wallon que nous défendons, c’est mettre en avant le véritable potentiel des entrepreneurs de la Région et souligner la qualité de leurs produits", insiste le ministre.

La démarche s’inscrit dans un contexte plus global dans lequel le gouvernement réfléchit à des initiatives pour protéger les produits wallons et inciter les consommateurs à acheter local. Le ministre-président Paul Magnette devrait dévoiler quelques nouveautés à l’occasion d’un gouvernement dédié aux produits wallons la semaine prochaine.

Ce combat politique est aussi utilisé comme levier dans la lutte contre le dumping social.

Le gouvernement devrait ainsi lancer un label "entreprise sans dumping social". Il est aussi question de lier des primes régionales au recours à une entreprise socialement responsable.

D’autres initiatives existent déjà comme une circulaire poussant l’achat des pierres de Wallonie, la création des pôles de compétitivité jouant sur l’innovation locale, les règles strictes dans les marchés publics pour encourager les entrepreneurs locaux. Cette forme de patriotisme repose sur un enjeu économique.

D’après l’Iweps (l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique), les consommateurs et les entreprises wallonnes dépensent près de 5 milliards par an en Flandre. "Nous produisons une richesse dont nous ne récupérons pas suffisamment les fruits, parce que nous n’achetons pas assez wallon", soulignait Paul Magnette dans un discours sur l’état de la Wallonie.

Posté le 15 novembre 2016 par L'Echo Réactions | Réagir

Jack Ma va prendre en charge son mini-sosie

JackMa

A peine sorti de sa "Journée des célibataires" à 16,3 milliards d'euros, Jack Ma est réapparu sur les réseaux sociaux d'une manière surprenante. En cause: la photo d'un enfant chinois ressemblant très fort au patron du groupe d'e-commerce Ali Baba. 

Le cliché circule depuis près d'un an sur internet. Derrière ce visage anguleux aux similitudes troublantes avec Jack Ma, un appel à l'aide. Appel entendu. Dans sa grande bonté, le milliardaire chinois a répondu favorablement à ce type de mendicité d'un nouveau genre. Pas de chiffre, de somme rondelette ou de bon d'achat illimité, mais la promesse de financer les études du gamin jusqu'à l'université. 

Pourquoi maintenant? 

Faire partie des personnalités les plus riches d'un pays comptant 1,4 milliard d'habitants vous expose continuellement aux sollicitations les plus folles. Dès l'apparition de la photo du "Mini Jack Ma" sur le net, l'entourage du milliardaire a pensé à un énième montage d'un quelconque hacker demandant une avance sur la rançon de la gloire. 

La diffusion, il y a quelques semaines, d'une vidéo prouvant l'existence de Fan Xiaoqin (le véritable nom du bambin) a relancé la quête des internautes. L'étalage médiatique de la "Journée des célibataires", le 11 novembre dernier, a amplifié l'appel à la solidarité. 

«Au premier coup d'œil, je pensais que c'était une photo de moi quand j'étais petit. J’avais l’impression de me regarder dans un miroir. La seule différence entre nous est la façon dont on attache nos boutons», explique l'homme d'affaires. 

Avec l'arrivée de cette vidéo, des informations supplémentaires sur les conditions de vie difficiles du sosie miniature sont également apparues. Fan Xiaoqin vient d'un village de l'est du pays. Ses parents ne sont plus en mesure de travailler. Son père a perdu une jambe dans un accident alors que sa maman, qui n'a souffre de la polio, n'a plus qu'un œil après avoir été blessé par un buffle. Autant de détails qui ont donné une valeur féerique à l'appel à l'aide des internautes chinois.  

 

Posté le 11 novembre 2016 par L'Echo Réactions | Réagir

Les New Balance souffrent à cause de Trump

Les célèbres baskets New Balance sont jetées à la poubelle après qu'un dirigeant de la marque s'est positionné en faveur de Donald Trump.

Tout est parti d'un tweet. Un dirigeant de la marque de chaussures New Balance aurait déclaré à une journaliste du Wall Street Journal que "L'administration Obama a fait la sourde oreille avec nous et franchement avec l'élection du président Trump, nous avons l'impression que les choses vont aller dans la bonne direction".

Les réactions n'ont pas tardé sur les réseaux sociaux. Plusieurs heureux propriétaires de chaussures de la marque n'ont pas apprécié ces propos. Pour montrer leur désapprobation, ils ont jeté à la poubelle ou mis le feu à leurs New Balance. Un sacrément mauvais coup de pub.

Craignant que le mouvement prenne de l'ampleur, le vice-président de New Balance en charge des affaires publiques a dû intervenir. Il confirme avoir bien dit cette citation, mais regrette qu'elle soit sortie de son contexte. "Cette déclaration est correcte dans un contexte commercial, pas dans un contexte géo-politique ou quoi que ce soit d'autre, uniquement dans le contexte de l'accord de partenariat trans-pacifique", a-t-il expliqué à Buzzfeed.

Posté le 7 novembre 2016 par L'Echo Réactions | Réagir

Donald Trump privé de Twitter avant les élections

Les proches collaborateurs du candidat républicain à la présidentielle US ont fortement déconseillé à Donald Trump d'utiliser son compte Twitter avant le jour du scrutin, mercredi 09 Novembre par peur de dérapages incontrôlés...

576599518

Par @ClemBacq

C'est une information rapportée par le New York Times, qui est assez révélatrice de la tension d'avant scrutin: les collaborateurs de Donald Trump auraient "ôté des mains" son propre compte Twitter, afin d'éviter tout faux pas avant le crucial D-Day.

Il faut dire que la tension est hautement palpable de l'autre côté de l'atlantique alors que les sondages jouent au yoyo entre la démocrate Hillary Clinton et le candidat républicain, à tel point que le moindre écart pourrait s'avérer dévastateur pour l'un et l'autre candidat.

C'est donc une nouvelle pour le moins surprenante, mais loin d'être dénuée de fondement tant on connaît désormais la proportion de Donald Trump à s'épandre de manière brutale sur Twitter. Sur tous les sujets. TOUS.LES.SUJETS. Petit florilège ici:

  • Sur Obama:

"Obama est, sans question, le PIRE président qui n'ait jamais existé. Je prédis qu'il va maintenant faire quelque chose de vraiment mauvais et stupide pour montrer que c'est un vrai homme!"

  • Sur le Coca-Cola Light:

 

"Je n'ai jamais vu une personne mince boire du Coca light."

  • Sur la relation entre Kristen Stewart et Robert Pattinson:

"Robert Pattinson ne devrait pas reprendre Kristen Stewart. Elle l'a trompé comme un chien et le fera encore, vous verrez. Il peut avoir tellement mieux!"

  • Sur Ebola:

"President Obama, annulez tous les vols qui viennent des zones infectées par Ebola tout de suite avant qu'il ne soit trop tard! Qu'est-ce qui ne tourne par rond chez vous?"

Si vous avez du temps à perdre, allez visiter le compte Twitter @RealDonaldTrump pour vous rendre compte que, mystérieusement, les propos du républicain se sont radoucis depuis quelque temps. Il n'est en fait question que de remerciements ou d'annonces officielles. Fini les embrouilles...

Ce genre d'événement, même s'il part d'une bonne intention, s'est transformé en une perche tendue au camp démocrate. Le président Barack Obama a donc saisi cette opportunité pour souligner que "quelqu'un qui n'est pas capable de se débrouiller avec un compte Twitter n'est pas non plus capable de s'en sortir avec les codes nucléaires".

Pas faux...

Posté le 3 novembre 2016 par L'Echo Réactions | Réagir

Ponctuez vos SMS avec des émojis historiques

Vous faites partie de ces gens qui utilisent des émojis sur votre smartphone pour ajouter des émotions à vos messages. Mais vous en avez marre de cette tête ronde et jaune vue et revue. Et bien, réjouissez-vous! Il existe une alternative drôle et... culturelle.

Teddy Blancks et Molly Young ont lancé une application -Rejoinders- qui vous permet d'utiliser des visages issus d'anciennes peintures néerlandaises en guise d'émojis. Vous avez le choix entre 40 émotions, passant du "sourire narquois satisfait" à la "grimace pensive".

Emoji1

Pas de doutes que vos messages se doteront à l'avenir d'un caractère tout à fait original et... extrêmement drôle. 

Emoji2

L'application n'est toutefois disponible que pour les iPhones. Amis Android, nous comprenons votre déception.

App emoji

Posté le 1 novembre 2016 par Sophie Leroy Réactions | Réagir

"L'heure de la salsa" du président Maduro en radio

Le Venezuela est en pleine crise politique. Que fait le président? Nicolas Maduro va présenter une émission de radio consacrée à la salsa...

Maduro

Le Venezuela est asphyxié par la chute des cours du brut, qui est source de 96% de ses devises. L'inflation, aggravée par les pénuries, y est devenue totalement incontrôlable : elle devrait atteindre 475% cette année.
C'est dans ce contexte que le président vénézuélien Nicolas Maduro a pris ses concitoyens par surprise en annonçant qu'il présenterait, dès ce mardi, une émission radio quotidienne de deux heures consacrée à la salsa.

"Demain mardi 1er novembre, je vais lancer mon programme à midi sur Radio Miraflores", la radio du palais présidentiel, a expliqué le chef de l'Etat lors d'une allocution à la télévision d'Etat VTV. "Ca va s'appeler 'l'heure de la salsa'. Je vous invite à l'écouter". Et d'enchaîner: "ce sera une émission musicale, culturelle, politique, nationale, internationale. Il y aura un peu de tout, ça va être bien."

Maduro affiche un taux d'impopularité de 76,4% et 70% des Vénézuéliens sont favorables à la révocation de son mandat, qui court jusqu'en janvier 2019, selon l'institut de sondage Venebarometro.

 

Dernières réactions sur nos blogs