Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 28 février 2017 par L'Echo

122.000 Belges se sont dit "chin-chin" sans alcool

Plus de 122.000 Belges n'ont (presque) pas touché à une goutte d'alcool en février, un franc succès pour cette campagne lancée par la Fondation contre le cancer. Mais dans les cafés et restaurants, cela fait longtemps que l'alcool n'a plus la cote.

Index

Aujourd'hui est un jour un peu spécial. Vous ne voyez pas pourquoi? Vraiment? C'est le dernier jour sans alcool de la "Tournée Minérale" d'un mois lancée par la Fondation contre le cancer.

Et on peut dire que, réseaux sociaux aidant - et mises à part peut-être certaines poches de villes à carnaval-, l'opération a eu un franc succès.

Selon l'Union des Classes Moyennes (UCM), qui en profite pour faire le point sur les affaires dans l'horeca au cours du mois écoulé, pas moins de 122.460 Belges se sont promis de ne plus boire une goutte d'alcool durant ces 28 jours du mois de février.

L'histoire ne dit pas dans quelle mesure ils ont tenu le coup mais, à en juger par les aveux de faiblesse laissés ça et là sur Facebook ou Twitter, le défi semblait de taille. Peu importe, l'intention l'emporte sur le résultat et certains dinguos ont même décidé d'en faire un mode de vie permanent. Parce qu'ils se sentent mieux, tout simplement.

Quant aux restaurateurs, ils ont bel et bien constaté une baisse de la consommation d'alcool mais ils relèvent que c'est surtout une tendance de fond qui année après année, réduit les additions au café et au restaurant, du fait d'une plus grande prise de conscience des dangers de l'alcool au volant, de budgets plus serrés pour les repas d'entreprises ou encore de la hausse des accises, qui les incite de plus en plus à proposer des boissons sans alcool.

Les "minéraliers" de février ne représentent jamais que 1,4% des Belges de plus de 18 ans, et la campagne ne s'adressait pas aux gros buveurs, mais, un peu comme Bob! qui choisit de ne pas boire pour pouvoir conduire, elle a déjà marqué les esprits.

La formule est d'ailleurs déclinable à tous les petits (et grands) vices de notre existence, à l'image du mois sans tabac en France et en Angleterre, ou encore, davantage tournés vers l'écologie et la souffrance animale, des 40 jours sans viande débarqués de Flandre en Wallonie.


    

Réactions