Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

mars 2017

Buzness
L’objectif de ce blog? Vous montrer que business et buzz peuvent faire bon ménage et vous faire sourire…

Posté le 21 mars 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

Quand un "simple" youtubeur récolte presque 2 millions de dollars pour lutter contre la famine en Somalie

"Simple" youtubeur mais énorme star du net, Jérôme Jarre vient de réaliser un pari complètement fou. Il est parvenu à mobiliser le monde entier autour d'un projet incroyable: envoyer un avion rempli de vivres en Somalie, pour lutter contre la famine qui sévit dans ce pays de l'est de l'Afrique. Il a obtenu pratiquement 2 millions de dollars en à peine quelques jours, grâce notamment à un jeu subtil de nominations entre stars.

Par François Witvrouw

 

Jérôme Jarre, si vous ne connaissez pas, c'est un jeune youtubeur français, établi aux Etats-Unis, et qui compte 1,3 millions d'abonnés sur Twitter, 8,6 millions sur Vine et 2,1 millions sur Facebook. Autrement dit, une sommité du monde des réseaux sociaux. Plutôt habitué à faire rire les internautes dans ces vidéos complètement décalées, le jeune homme a cette fois décidé de se lancer dans une bonne action humanitaire.

Il y a pratiquement tout juste 1 semaine, il postait sur Twitter une vidéo accompagnée du message suivant: "Les médias n'en parlent pas. C'est scandaleux!!! Partagez à fond, bougeons-nous!".

Dans la vidéo, il explique avoir été au téléphone avec un bénévole en Somalie qui venait de voir une fillette de 6 ans mourir en face de lui parce qu'elle était déshydratée. La petite fille en question venait de marcher 150 kilomètres avec sa mère pour trouver de l'eau. Rappelant qu'en Afrique de l'est, 20 millions de personnes manquent d'eau et de nourriture, le youtubeur dit regretter l'ignorance dont les politiques et les médias font preuve. "L'ONU a pourtant déclaré que ce serait la plus grosse crise humanitaire depuis la seconde guerre mondiale", lance Jérôme Jarre avant d'appeler à la mobilisation d'un maximum de monde. "Ca va vous paraître fou" prévient-il, avant de continuer: "et si on trouvait un avion et qu'on le remplissait de nourriture, d'eau et qu'on l'envoyait là-bas en Somalie ?". Il explique alors que la seule compagnie qui effectue des vols jusque là-bas est Turkish Airlines et appelle ensuite à utiliser le hashatg TurkishAirlinesHelpSomalia pour obliger la compagnie aérienne à répondre positivement et rapidement à la demande. "On n'a pas à être complice de tous ces morts" conclut le youtubeur.

Deux jours plus tard, Jérôme Jarre postait une nouvelle vidéo pour annoncer: "On a un avion!"

Turkish Airlines a en effet entendu son appel et proposé de mettre à disposition un avion cargo qui décolerait d'Istanbul à destination de la Somalie le 27 mars. Cet avion sera capable d'acheminer 60 tonnes de vivres, mais la compagnie aérienne turque a déjà prévenu que s'il y avait davantage, elle était prête à prévoir d'autres vols pour tout amener à bon port.

"Maintenant, il faut qu'on le remplisse cet avion", clame Jérôme Jarre. "Pour cela, on va créer une grosse cagnote où tout le monde pourra donner ce qu'il veut. Tout va aller pour la Somalie". Il présente alors la page de crowdfunding qui va permettre à tout un chacun de verser la somme qu'il veut. Un premier objectif d'un million de dollars ayant été rapidement dépassé, la cagnotte vise à présent les deux millions de dollars. Une somme qui devrait être atteinte ce mardi, plus de 70.000 personnes ayant déjà participé, dont plusieurs stars du cinéma comme Ben Stiller ou de la chanson tel que Calvin Harris qui a fait un don de 25.000 dollars.

Pour gérer ces fonds, Jérôme Jarre bénéficie notamment de l'aide de l'acteur Ben Stiller qui a mis à disposition sa fondation. Dimanche, fort de sa réussite, le jeune homme a posté une nouvelle vidéo dans laquelle il explique que vu le succès du projet, le premier million servira bien à acheter la nourriture, mais que le deuxième va être consacré à la construction de solutions durables en matière d'accès à l'eau potable en Somalie. Afin d'agrandir le plus possible le nombre de contributeurs, il propose également à tous ses followers de nominer trois de leurs amis pour qu'ils donnent eux aussi afin de créer une "armée de donateurs". Une nouvelle étape qui connaît un succès absolument incroyable.

Voilà une aventure humaine, partie d'une idée un peu folle, mais qui risque fort de faire parler beaucoup d'elle dans les prochaines semaines. Un soulèvement mondial pour une cause magnifique qui fait plaisir à voir...

Posté le 16 mars 2017 par Sophie Leroy Réactions | Réagir

Le plus vieux Bruxellois a besoin de 25.000 euros

Si je vous dis growfunding, platéo et Ben, vous répondez? C'est l'histoire d'un dinosaure qui ne demande qu'à être remis sur pied? En effet. Le Musée des Sciences naturelles lance un appel aux contributeurs pour y arriver. Il faut 25.000 euros. Dino

Ben est peut-être le plus vieux Bruxellois, mais il a quand même sa page Facebook. Et dynamique, hein, a page... Avec des vidéos et tout ça; Pas mal pour un peï de 210 millions d'année.

Ben est un herbivore de près de 5m de long, un platéosaure plus exactement, c'est-à-dire l'ancêtre des grands dinosaures à long cou. Il est arrivé à Bruxelles en mai 2016 sous la forme de 200 os fossilisées pour un poids de 500 kg environ. Il provient de Frick, en Suisse, et est depuis neuf mois analysé et reconstitué au sein du laboratoire de paléontologie du musée.

Le Musée des Sciences naturelles de Bruxelles a lancé une opération de crowdfunding (ou plutôt "growfunding) afin d'obtenir la somme nécessaire à l'installation de son squelette dans la Galerie des Dinosaures du musée, aux côtés des T-Rex, Diplodocus et Maïasora. Ce serait la première fois en un siècle qu'un nouveau fossile original de dinosaure serait exposé à Bruxelles.

• La somme de 25.000 euros est nécessaire pour financer les coûts d'exposition.

Posté le 14 mars 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

La Belle et la Bête et son vent de polémiques

Avant même sa sortie, le film "La Belle et le Bête" peut déjà compter sur un succès retentissant... mais pas partagé par tous.

Disney époussette l'un de ses classiques d'animation et accueille l'Anglaise Emma Watson pour jouer le premier rôle féminin du déjà célèbre "La Belle et la Bête". Le film ne sort que ce vendredi aux États-Unis et le 22 mars chez nous, qu'on en parle déjà partout. Sa dernière bande-annonce a été visionnée 92 millions de fois en une journée, un record.

Mais pourquoi ce film fait-il un tel ramdam?

1. D'abord, c'est du Disney. Monde imaginaire, histoire d'amour, retour en enfance, souvenirs d'une époque révolue... c'est la recette magique pour donner des étoiles dans les yeux des spectateurs (et par là même, leur faire acheter un ticket de cinéma à plus de 10 euros, sans compte les pop-corn, et le parking, et les boissons).

2. Ensuite, c'est glamour. Le réalisateur Bill Condon s'est offert la fraîche et mignonne Emma Watson, 26 ans, qui a grandi en jouant Hermione Granger dans la saga "Harry Potter". Elle a tout de même refusé le rôle qui a valu un Oscar à Emma Stone dans "La La Land" pour pouvoir incarner Belle.

3. Ca va être du lourd! Avec un budget énorme de 300 millions de dollars, le film promet un vrai show pour en mettre plein la vue.

4. Enfin, on n'oublie pas les polémiques. Véritables ingrédients du succès, les polémiques font parler du film, encore et encore.

Les photos "nues" d'Emma Watson dans Vanity Fair (par Tim Walker): exposer le contour de ses seins contredit-il pas son engagement d'ambassadrice de l'ONU pour la cause des Femmes?

Watson

La forme de la théière de Madame Potts/Samovar: où est passé son nez? quelle prise de liberté par rapport à l'originale de 1991!

Potts

Le personnage gay "LeFou": faut-il vraiment introduire un personnage ouvertement LGBT de la galaxie Disney? Au moins un cinéma d'Alabama, Etat conservateur du sud des Etats-Unis, a du coup refusé de programmer le film. Le gouvernement russe a envisagé une interdiction avant d'opter pour une interdiction aux mineurs. Enfin, la Malaisie, à majorité musulmane, a décidé de reporter "jusqu'à nouvel ordre" sa diffusion. Tout ça, parce qu'il y aurait "un moment exclusivement gay" à la fin du film. A quoi faut-il s'attendre? Wait and (go) see...

Lefou

Posté le 13 mars 2017 par Sophie Leroy Réactions | Réagir

Elle est Asiatique donc c'est la nounou

Conclusion beaucoup trop rapide que celle qu'ont tirée de nombreux internautes en voyant un expert blanc, un bébé et une femme asiatique. Et oui, elle était bien l'épouse, et non la baby-sitter.

Elle est Asiatique donc c'est la nounou. Voilà le lien qu'ont établi de nombreux internautes à la vue de cette vidéo qui a fait le buzz en fin de semaine dernière. On y voit un expert commenter la situation en Corée, où la présidente a été destituée. Le commentateur est gêné dans son travail par un enfant, que tout le monde suppose évidemment être le sien. Une dame intervient alors pour récupérer "discrètement" le bébé.

 

Cette dame est l'épouse de l'expert. Mais beaucoup l'ont prise pour une nounou, ce qui a déclenché un tonnerre de réactions courroucées sur la toile. Si la dame avait été blanche, l'aurait-on aussi prise pour la nounou? Ah, ces préjugés...

 

Posté le 8 mars 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

Jacqueline Galant bientôt maman: les internautes ironisent sur…ses calculs !

Ce mardi en fin d’après-midi, après quatre mois de rumeurs récurrentes, l’ex-ministre de la Mobilité Jacqueline Galant a annoncé sur son compte Facebook qu’elle attendait bel et bien un heureux évènement. Tandis que sa publication a suscité des centaines de messages de félicitations de ses proches, amis ou de simples citoyens, d’autres ont plutôt choisi d’ironiser sur l’affaire des erreurs de chiffres qui avait conduit la ministre à démissionner de son poste au gouvernement fédéral il y a un peu moins d’un an.

 

Par François Witvrouw 


PHOTONEWS_10556429-032_61462485_preview

La bourgmestre de Jurbise, aujourd’hui âgée de 43 ans, est impatiente à l’idée d’accueillir son premier enfant. "Je n'ai pas d'enfant et je ne suis pas en couple. Mais il n'est pas trop tard", déclarait-elle en mai 2015 au magazine Moustique. Moins de deux ans plus tard, Jacqueline Galant partage son immense bonheur sur son compte Facebook: "Oui je peux aujourd’hui vous l’annoncer: je vais être maman cet été! Vous vous en doutez: mon bonheur est grand!" L’ex-ministre avoue qu’avoir un enfant lui permet également de reprendre en main sa vie de femme. "J'y ai toujours aspiré mais mes nombreuses occupations politiques ne m'en ont jamais laissé le temps. Je ne le regrette pas (…) Mais être mère, c'est toucher à l'essentiel. Je vais donner la vie, construire une famille (…) Ces derniers mois n'ont pas été faciles. Mais ils m'ont appris à relativiser et à essayer d'être encore une meilleure personne. Ils m'ont aussi fait comprendre que je devais vivre ma vie de femme. Un peu penser à moi et à ceux que j'aime."

Un message posté sur sa page officielle qui a recueilli plusieurs centaines de commentaires, tantôt de simples félicitations, tantôt plus ironiques. Un internaute déclare: "J’espère qu’elle s’occupera mieux de cet enfant que des comptes au gouvernement", un autre lui répondant: "J'espère pour le papa qu'il ne va pas lui confier les comptes de sa société". Tandis qu’un homme propose "qu'on achète déjà un boulier à l'enfant", d’autres réagissent également avec humour sur Twitter.



En ce qui concerne l’identité du futur papa, Jacqueline Galant confie: "J’ai un compagnon. C’est un Montois. Il est heureux, il n’a pas encore d’enfant non plus. Mais on vit très bien en dehors des caméras. D’un commun accord, on ne dévoilera pas le sexe de l’enfant." Une info confirmée par l’intéressé, un certain Sébastien Borgno, directeur d’une florissante affaire de pompes funèbres, mais qui souhaite rester éloigné de la vie médiatique. La naissance est en tout cas attendue dans le courant du mois de juillet.

Posté le 7 mars 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

"Non, monsieur Carson, les esclaves n'ont pas immigré en Amérique"

Quand un ministre américain compare les esclaves à des migrants venus aux Etats-Unis à la conquête d’une vie meilleure, la toile s'enflamme.

Par François Witvrouw

Le ministre américain du Logement et ex-candidat à la primaire républicaine rallié à Trump, Ben Carson, est au centre d’une nouvelle polémique. Lors d’un discours officiel devant les fonctionnaires de son ministère ce lundi pour la présentation du nouveau décret migratoire de l’administration Trump, ce neurochirurgien afro-américain à la retraite a comparé les esclaves à des migrants venus aux Etats-Unis à la conquête d’une vie meilleure.

Devant les membres de son agence, Ben Carson a illustré la force des Américains dans leur poursuite de l’American dream en prenant l’exemple des esclaves qu’il a comparés aux migrants actuels. "C'est ça l'Amérique. Une terre de rêves et d'opportunités. Il y a d'autres immigrés qui sont venus ici dans la cale des négriers, ils travaillaient encore plus longtemps, plus dur, pour moins que ça. Mais ils rêvaient aussi qu'un jour, leurs fils, filles, petits-fils, petites-filles, arrière petits-fils ou arrière petites-filles pourraient trouver prospérité et bonheur sur cette terre", a déclaré tout à fait naturellement Ben Carson.

«Des immigrés???», s'est demandé aussitôt sur Twitter la grande organisation de défense des droits des Noirs, la NAACP.

Ces remarques sont "tragiques, choquantes et inacceptables", a commenté le Anne Frank Center USA. "Non, Monsieur Carson, les esclaves n'ont pas immigré en Amérique. Ils ont été amenés ici violemment, contre leur volonté, et ont vécu ici privés de liberté", a poursuivi le centre.

"OK!! Ben Carson... Non mais c'est pas possible! Des immigrés? Dans la cale DES NÉGRIERS??!! NON MAIS QUEL *ABRUTI*!!!", a réagi l'acteur américain Samuel Lee Jackson.

La fille d'Hillary Clinton a quant à elle déclaré: "Ce n'est pas vrai, c'est pas possible. Les esclaves n'étaient pas et ne sont pas des immigrés. On est en 2017"

"Les esclaves n'étaient pas des immigrés qui travaillaient pour 'moins que ça'. Ils ont été enlevés, mutilés, violés et ont les a fait travailler jusqu'à ce qu'ils en meurent"

"Ben Carson, s'il vous plaît, lisez ou regardez 'Roots'. La majorité des immigrés viennent VOLONTAIREMENT, on ne peut pas vraiment dire la même chose des esclaves... Ils ont été volés"

Ben Carson est passé à la radio quelques minutes plus tard et a été interpellé par un journaliste à propos de sa déclaration. Le ministre du Logement va alors se défendre en jugeant qu'il serait bon de regarder la définition du mot "immigré", car cela pouvait être un statut "involontaire".

Devant l’indignation de la presse, d’associations et de milliers de citoyens sur Twitter, l’homme a finalement fait marche arrière en publiant un message sur Facebook dans lequel il écrit notamment que "l"histoire des immigrés et des esclaves est totalement différentes. Les esclaves ont été arrachés à leur famille (...). Les immigrés ont choisi de venir aux États-Unis (...). Ces deux expériences ne devraient jamais être mêlées ni oubliées".

Ce n’est toutefois pas la première fois que cet ancien neurochirurgien afro-américain crée la controverse en parlant de l’esclavage. En 2013, il avait déclaré que l’Obamacare, la réforme du système de santé mise en place par Obama, était "la pire chose qui soit arrivée à ce pays depuis l'esclavage". "Et c'est, d'une certaine façon, de l'esclavage, car cela nous asservit tous à l'Etat", avait-il lancé.

Habitué des sorties polémiques, Ben Carson a déjà affirmé que l'ouverture du mariage aux couples de même sexe ouvrait la voie à la zoophilie et la pédophilie. Il a également justifié son soutien au port d'armes en expliquant que cela permettrait aux Américains de ne jamais connaître le sort des juifs sous l'Allemagne nazie.

Posté le 6 mars 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

"Vous voulez toujours vous payer une femme délicieuse?"

Lidl

Pour sa dernière grande campagne de communication, Lidl a choisi de jouer sur l’humour… mais un humour un peu mal placé pour certains puisque le géant de l’alimentaire low cost reprend certains clichés liés à la gent féminine comme le fait d'aimer les sacs, le restaurant et les voyages aux quatre coins du monde.

Ce qui fait l'objet de reproches est ce passage du spot publicitaire: "Vous aimez boire un délicieux Cola? Mais une femme délicieuse, vous aimez ça aussi. Mais, ça coûte cher les femmes délicieuses: elles veulent de belles sacoches, elles aiment aller au restaurant, tous les week-ends, ou comme chez Gérard par exemple, qui coûte bonbon, mais elles veulent aussi partir en week-end, tous les week-ends et pas en Ardenne, ooh non, aux Canaries, à Dubaï, à New-York, Bangkok ou pire…Knokke-le-Zout. Alors, vous voulez toujours vous payer une femme délicieuse?"


L’objectif de ce spot diffusé en radio et en télévision est de mettre en valeur le choix qu’ont les clients entre la marque du magasin bon marché et la marque classique plus chère. Le trait d’humour est alors mis sur le fait qu’en achetant la marque propre moins chère, cela permet d’économiser de l’argent pour ensuite subvenir aux besoins de sa femme, "une femme délicieuse".

Les spots ont choqué quelques auditeurs et téléspectateurs. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a ainsi reçu une dizaine de plaintes et a décidé d’ouvrir une instruction contre les médias diffuseurs pour possible "atteinte au respect de l’égalité entre les femmes et les hommes". C’est la première fois que le CSA va devoir déterminer où commence le sexisme. Un décret de juin 2016 est en effet venu renforcer l’attention portée à l’égalité entre les femmes et les hommes dans le domaine de l’audiovisuel.

Par voie de communiqué, Lidl a tenu à "présenter (ses) excuses à chaque client ou client potentiel ayant été choqué par (sa) campagne publicitaire. Ce n’était évidemment pas notre intention de transmettre un message sexiste", précise le groupe. "Nous ne voulions certainement pas dégrader l’image de la femme. C’est la raison pour laquelle, nous avions choisi d’utiliser à travers cette campagne des personnages particuliers (têtes élargies) et diffuser un spot caricaturant également les hommes."

Et en effet, Lidl a également diffusé une autre dans laquelle les rôles sont inversés et ce sont à leur tour les maris et leurs goûts de luxe qui sont caricaturés. Les plaintes concernent-elles aussi cette vidéo?

Posté le 3 mars 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

Le cadeau de Tom Hanks aux journalistes de la Maison Blanche

Hanks café

Pas facile d'être un journaliste à la Maison-Blanche depuis l'élection de Donald Trump. Du coup, l'acteur Tom Hanks a décidé d'offrir une machine à café pour que les médias gardent la pêche.

L'acteur américain Tom Hanks a offert jeudi une nouvelle machine à expresso aux journalistes couvrant la Maison Blanche. Il a accompagné son cadeau d'un mot tapé à la machine et illustré d'une gravure montrant des soldats américains. "Aux journalistes de la Maison Blanche. Poursuivez le juste combat pour la Vérité, la Justice et la Tradition Américaine. Surtout la Vérité", a-t-il écrit, signant de son nom.

Il faut dire qu'ils n'ont pas la vie facile depuis l'élection de Donald Trump. Le nouveau président des États-Unis dénonce des médias généralistes d'être "malhonnêtes". Il a qualifié certains d'entre eux d'"ennemis du peuple" américain, tandis que son proche conseiller et stratège Stephen Bannon parle lui de "parti de l'opposition". Rompant avec une longue tradition, le 45e président des Etats-Unis a annoncé le week-end dernier qu'il ne participerait pas au dîner annuel des correspondants de la Maison Blanche, le 29 avril, expliquant plus tard qu'il ne voulait pas être "hypocrite".

Dejà la 3e machine à café

Si le cadeau du célèbre comédien résonnent avec une force particulière sous la présidence de Donald Trump, connu pour ses attaques virulentes contre la presse, c'est en fait la troisième fois qu'il régale les journalistes, qui travaillent dans une salle exiguë et sombre, du délicat parfum d'un café chaud.

Il avait offert la première machine sous la présidence du républicain George W. Bush (2001-2009), après avoir été surpris d'apprendre qu'il n'en avaient pas. Puis une deuxième en 2010, sous Barack Obama, constatant que son premier cadeau avait vécu et tançant les journalistes pour leur mauvais entretien.

Hanks

 

Posté le 2 mars 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

Un personnage gay pour la première fois chez Disney

Lefou

C'est une petite ou grande révolution (selon les points de vue) qui va s'opérer au sein de l'offre de divertissement de Disney. Pour la première fois, un personnage gay va faire son apparition dans un film de l'entreprise.

Le film responsable de ce changement? Le très attendu "La Belle et la Bête". Le directeur du film, Bill Condon, a déclaré au magazine gay britannique Attitude que LeFou, le fidèle compagnon de Gaston, le prétendant de Belle, sera gay. Il sera joué par l'acteur Josh Gad. "LeFou veut un jour être Gaston, et un jour embrasser Gaston", a-t-il expliqué promettant un moment "exclusivement gay" à la fin du film.

Dernières réactions sur nos blogs