Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 6 mars 2017 par L'Echo

"Vous voulez toujours vous payer une femme délicieuse?"

Lidl

Pour sa dernière grande campagne de communication, Lidl a choisi de jouer sur l’humour… mais un humour un peu mal placé pour certains puisque le géant de l’alimentaire low cost reprend certains clichés liés à la gent féminine comme le fait d'aimer les sacs, le restaurant et les voyages aux quatre coins du monde.

Ce qui fait l'objet de reproches est ce passage du spot publicitaire: "Vous aimez boire un délicieux Cola? Mais une femme délicieuse, vous aimez ça aussi. Mais, ça coûte cher les femmes délicieuses: elles veulent de belles sacoches, elles aiment aller au restaurant, tous les week-ends, ou comme chez Gérard par exemple, qui coûte bonbon, mais elles veulent aussi partir en week-end, tous les week-ends et pas en Ardenne, ooh non, aux Canaries, à Dubaï, à New-York, Bangkok ou pire…Knokke-le-Zout. Alors, vous voulez toujours vous payer une femme délicieuse?"


L’objectif de ce spot diffusé en radio et en télévision est de mettre en valeur le choix qu’ont les clients entre la marque du magasin bon marché et la marque classique plus chère. Le trait d’humour est alors mis sur le fait qu’en achetant la marque propre moins chère, cela permet d’économiser de l’argent pour ensuite subvenir aux besoins de sa femme, "une femme délicieuse".

Les spots ont choqué quelques auditeurs et téléspectateurs. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a ainsi reçu une dizaine de plaintes et a décidé d’ouvrir une instruction contre les médias diffuseurs pour possible "atteinte au respect de l’égalité entre les femmes et les hommes". C’est la première fois que le CSA va devoir déterminer où commence le sexisme. Un décret de juin 2016 est en effet venu renforcer l’attention portée à l’égalité entre les femmes et les hommes dans le domaine de l’audiovisuel.

Par voie de communiqué, Lidl a tenu à "présenter (ses) excuses à chaque client ou client potentiel ayant été choqué par (sa) campagne publicitaire. Ce n’était évidemment pas notre intention de transmettre un message sexiste", précise le groupe. "Nous ne voulions certainement pas dégrader l’image de la femme. C’est la raison pour laquelle, nous avions choisi d’utiliser à travers cette campagne des personnages particuliers (têtes élargies) et diffuser un spot caricaturant également les hommes."

Et en effet, Lidl a également diffusé une autre dans laquelle les rôles sont inversés et ce sont à leur tour les maris et leurs goûts de luxe qui sont caricaturés. Les plaintes concernent-elles aussi cette vidéo?

Réactions