Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 11 avril 2017 par L'Echo

L'affaire United Airlines agite davantage que Stockholm

Incontestables, les statistiques tirées des réseaux sociaux peuvent parfois bien surprendre, même les plus fins observateurs des médias.

Ainsi par exemple, à brûle-pourpoint, donneriez-vous plus d'importance aux récents attentats de Stockholm ou plutôt au voyageur d'United Airlines qui s'est fait expulser manu militari de son avion pour overbooking?

La réponse est dans ce graphique, relevé par un expert des situations de crise:

Vous avez bien vu: l'affaire United Airlines, certes choquante, a fait trois fois plus jaser sur Twitter que les morts de Stockholm.

La popularité d'une information et sa hiérarchisation sur une échelle morale sont donc deux choses bien distinctes et, un peu comme sur les marchés financiers, les individus sont mus avant tout par des préocupations qui leur sont ou leur semblent plus proches, plutôt que par un intérêt général ou à un ensemble de valeurs beaucoup moins intuitifs.

D'autant que c'était la première fois qu'on voyait, filmé, un brave voyageur se faire expulser son billet en main alors que les attentats se sont eux, malheureusement accumulés, augmentant notre résilience par rapport à ce type d'événements tragiques.

Deux "lois" auxquelles les journalistes sont confrontés tous les jours lorsqu'ils doivent hiérarchiser des informations (surabondantes) dans un espace limité. 

Ils savent aussi, même si cela peut paraître à première vue cynique, qu'un attentat sanglant à Bagdad aura moins d'impact médiatique qu'un attentat pourtant de moindre ampleur mais qui aurait lieu tout près du coeur de leur audience ou de leur lectorat. Ils parlent alors, pour se faire comprendre, de "morts au kilomètre".

La "mise en scène", comme l'ont bien compris les terroristes, a aussi un effet potentiellement démultiplicateur sur la valeur médiatique d'une information: des images chocs peuvent parfaitement l'emporter sur une information froide et désincarnée, comme le bilan du nombre de victimes d'une catastrophe. 

Des tweets négatifs sur United Airlines effacés!

Encore plus choquant: des tweets négatifs sur United Airlines ont semble-t-il... mystérieusement disparu, manifestement éliminés par Twitter!

Et, c'est le comble, les avis sur l'affaire de l'expulsion ne seraient pas les seuls à avoir disparu puisqu'on en aurait profité pour éléminer aussi d'autres tweets négatifs sur la compagnie mais qui sont antérieurs à l'expulsion, relève le site d'observation des médias sociaux thenextweb.com. Une pratique totalement contraire aux règles de l'entreprise...

Réactions