Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 13 juillet 2017 par L'Echo

Decathlon et le mystère des caisses "trop" intelligentes

Des bacs intelligents qui se prennent pour des caissières, ce n'est pas de la science-fiction, c'est chez Decathlon!
                                                                                                                                                                                                          Par Sonia Romero

Decathlon_DebbyTermonia_17_54138726_preview

On n’arrête pas le progrès. Des magasins belges de Decathlon ont lancé des nouvelles caisses "intelligentes". Un concept à la mode dans nos enseignes…

Ici, nous déposons nos articles dans un bac qui remplace le célèbre tapis roulant. "Mais doucement, un par un", supervise la caissière du jour. Ne soyez donc pas si pressés…

Le bac en question scanne alors tout seul les articles déposés. Comme un grand. Exit la caissière et bonjour un monde apocalyptique dominé par les machines? Pas si vite.

La vendeuse sera toujours là pour vous dire le coût de vos achats… avec un grand sourire. Et vous affirmer que le système fonctionne par puce électronique, grâce aux codes-barres.

Fini les scans et leurs "bips" intempestifs? Ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Le système connaît encore des erreurs de jeunesse: des articles qui ne passent pas et que la caissière doit donc scanner à la main… "à l’ancienne". "C’est simplement dû à des problèmes de codes-barres, comme avec les scans traditionnels", affirme-t-elle de son sourire naïf.

Naïf? Nous vérifions auprès de Test-Achats si des clients se sont plaints. Et… rien. "Je n’ai pas eu de suite de mes collègues donc nous n’avons sans doute pas reçu de plainte à ce propos", explique un standardiste.

Pas de nouvelles, bonne nouvelle, semblerait-il. Des clients auraient pourtant rencontré des soucis: des articles surfacturés par ces caisses "intelligentes". Le seraient-elles donc trop? La direction de Decathlon Belgium reste pour l’heure injoignable. Le doute ne sera donc pas levé, le mystère des caisses malignes demeure aujourd’hui entier. Pas de nouvelles, bonne nouvelle? Rien n’est moins sûr…

Réactions