Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 14 septembre 2017 par L'Echo

En Italie, il y a femme enceinte et ... femme enceinte

Vous êtes enceinte, italienne, ou citoyenne européenne. Pas de soucis! Sinon, passez votre chemin. Tel était en substance le message du maire de Pontida, une petite localité italienne de Lombardie.

MDF17240_22737169_preview

Samedi 2 septembre, le conseil municipal de Pontida créait la polémique en adoptant un nouveau règlement. Cette localité de quelque 3.000 âmes près de Bergame (Lombardie) et dirigée par Luigi Carozzi (Ligue du Nord, anti-immigration) décidait que désormais toute place de stationnement pour femmes enceintes ne serait réservées qu'aux femmes enceintes, mariées et italiennes ou citoyennes d'un pays européen. Indignation!

La décision de Luigi Carozzi semblait de prime abord relever du bon sens: créer des parkings "roses" pour les femmes enceintes ou les jeunes mères. Mais une lecture approfondie du texte laissait apparaître que les cartes gratuites permettant de stationner sur ces emplacements ne seraient délivrées qu'aux femmes "appartenant à un noyau familial naturel, de nationalité italienne, ou citoyennes d'un pays membre de l'Union européenne". Il excluait ainsi les mères célibataires, homosexuelles, et d'origine non-européenne.

Capture

Sur les réseaux sociaux, les réactions ont fusé. Dans la classe politique, le parti démocrate (gauche au pouvoir) a clamé "Une honte", "répugnant". "Quelle sera la prochaine étape? Des places réservées dans les autobus? Des écoles séparées pour les étrangers? L'interdiction des mariages mixtes?"

Le Mouvement 5 Etoiles (opposition, populiste) s'est joint à la fronde. "Il est temps d'en finir, assez de discriminations, la Ligue ne peut pas nous faire revenir au Moyen Age."

Le maire a finalement retiré son nouveau règlement.

Réactions