Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 25 septembre 2017 par L'Echo

Jared Kushner, une affaire trop privée

L'affaire des mails d'Hilary Clinton, envoyés depuis une adresse privée, avait fait grand bruit durant la campagne présidentielle. Et pourtant, le gendre et proche conseiller de Donald Trump, Jared Kushner, semble faire de même.

 

 49910606_76770836_preview

Assiste-t-on à une nouvelle chasse aux sorcières? Après avoir dû reconnaître l'organisation de rencontres avec des Russes durant la campagne électorale, la presse US présente un nouveau dossier incriminant pour Jared Kushner, conseiller du Président Trump mais également son gendre.  Mais quel est-il?  

Jared Kushner aurait utilisé un serveur de courriels privé en parallèle de son compte officiel à la Maison blanche. Ce serveur a permis d'échanger des messages avec d'autres responsables, rapporte Politico. Il est question d'une centaine de mails envoyés entre janvier et août.

Le hic, c'est que durant toute la campagne présidentielle de 2016, la candidate démocrate Hillary Clinton a été accusée d'avoir utilisé une boîte de messagerie privée pour des correspondances officielles, et parfois confidentielles, alors qu'elle était secrétaire d'Etat de Barack Obama.

La réouverture de l'enquête du FBI sur ce sujet, à quelques jours du scrutin, est considéré comme l'un des facteurs ayant contribué à sa défaite face à Donald Trump. Les partisans de ce dernier promettaient d'envoyer la candidate démocrate "en prison" en cas de victoire.

L'avocat de Jared Kushner, Abbe Lowell, assure que son client s'est plié aux règles d'archivage du gouvernement, en mettant en copie de tous ces messages son compte officiel à la Maison blanche.

Alors où est le mal? The "Wall Street Journal" avançait cet été que des pressions se faisaient sentir auprès du Président pour forcer Kushner à faire un pas de côté. Certains avocats de Donald Trump considéraient en effet peu tenable la tenue d'une enquête sur les relations du jeune homme avec les Russes.  Des têtes sont-elles appelées à tomber?

Politico avance par ailleurs que d'autres hauts conseillers du président ont aussi utilisé des comptes privés, notamment l'ex-secrétaire général de la Maison blanche Reince Priebus, l'ancien stratège Steve Bannon et le conseiller économique Gary Cohn. De nombreux responsables de la Maison blanche utilisent également leur téléphone personnel pour communiquer avec des journalistes ou d'autres collègues.

Réactions