Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 10 octobre 2017 par Danaé Malengreau

On ne change pas de nom sans autorisation

Dalal Mughrabi

Une école palestinienne financée par la Belgique a été baptisée du nom d'une terroriste, et ça ne passe pas bien.

L'école 'Beit Awwa Basic Girls School' a été construite en 2013 sur la rive ouest du Jourdain en Palestine, grâce à l'aide de la coopération belge. L'établissement a récemment décidé de changer de nom. Il a été rebaptisé 'Dalal Mughrabi Elementary School'. Et c'est le scandale en Belgique.

De un, ce changement de nom a été fait en douce, sans en informer les autorités belges qui contribuent pourtant à son fonctionnement. De deux (et la raison principale), le nom choisi ne convient pas du tout à la Belgique. Dalal Mughrabi était une militante palestinienne impliquée en 1978 dans une attaque près de Tel Aviv, comprenez une terroriste.

"Le gouvernement condamne sans équivoque tout hommage (aux auteurs) d'attaques terroristes", rappellent les cabinets des ministres Reynders et De Croo. Les Affaires étrangères ont pris contact avec l'Autorité palestinienne et attendent "une réaction formelle".

En attendant, l'aide belge est mise entre parenthèses. Le gouvernement a en effet décidé de suspendre son soutien à tous les projets d'écoles dans les territoires palestiniens, rapportent plusieurs journaux flamands mardi. Cela représente tout de même un total de 3,3 millions d'euros.

 

Réactions