Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 4 octobre 2017 par L'Echo

Quand Theresa May reçoit son C4 en public

PHIL NOBLE
Crédit: Phil Noble

 

Simon Brodkin, alias Lee Nelson, a encore frappé. Le comédien britannique, déjà entré dans la "légende" du canular pour avoir couvert de billets Sepp Blatter, l'ex-patron de la FIFA, ou avoir installé un logiciel espion sur une VW présentée en grandes pompes au salon de Genève, a, cette fois-ci, opté pour le terrain politique. Et qui plus est, à domicile.

L'homme est parvenu à interrompre la Première ministre britannique Theresa May en lui tendant une feuille de licenciement, au beau milieu de son discours de conclusion du congrès de son Parti conservateur à Manchester. 

Le comédien, comme à son habitude, est arrivé à s'infiltrer incognito dans l'assistance. Il a attendu le moment où Theresa May se confondait en excuses pour le score médiocre de son parti aux dernières législatives (où il a perdu sa majorité absolue), pour interrompre la cheffe du gouvernement.

Ne manquant pas d'ajouter du texte à son geste, Lee Nelson a glissé un "Boris (pour Boris Johnson, le ministre des Affaires étrangères, également présent dans la salle, NDLR) a dit dans une de ses réunions 'donne ça à Theresa'", a affirmé le comédien à la presse alors qu'il était escorté hors de la salle. 

La fin de l'histoire est un petit peu moins drôle pour Lee Nelson. Il a été emmené, menottes aux poignets, dans un fourgon de police. 

 

@SalimNesba avec AFP

Réactions