Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 8 novembre 2017 par L'Echo

#BackToSender pour ne plus chuter sur une cannette vide

Êtes-vous de ceux qui collectionnent les canettes vides sur votre bureau? Dans votre voiture peut-être? Ca encombre et surtout, ça pollue. Une solution: #BackToSender, l'initiative pour mettre les producteurs devant leurs responsabilités environnementales.

48095667_71990209_preview
 

La coalition néerlandophone d'organisations environnementales "Recycling Netwerk" appelle les consommateurs à renvoyer aux producteurs leurs canettes et bouteilles vides.

Grâce à la campagne #BackToSender, elle espère que les producteurs de boissons soutiendront l'implémentation d'une consigne sur ces contenants. "Les producteurs écoulent chaque minute un million de bouteilles en plastique dans le monde, mais ils ne s'inquiètent pas de ce qu'il se passe après leur consommation. Avec notre action, nous leur demandons de s'afficher en faveur d'une consigne, pour que leurs emballages ne finissent pas dans la nature", explique Rob Buurman de Recycling Netwerk. 

L'idée est que les personnes qui trouvent des canettes ou bouteilles en plastique vides en extérieur les renvoient aux producteurs.

Si les déchets peuvent être envoyés par la poste, une grande partie de la campagne se passera surtout sur internet. Il suffira de prendre une photo des emballages découverts via son smartphone et de la poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #BackToSender. 

Et force est de constater que cela fonctionne. Quelques heures après son lancement, le hashtag est très sollicité.

 

Alors que les organisations montent au créneau pour sensibiliser l'opinion publique et surtout les producteurs de boissons à l'environnement et l'impact que représente une canette ou une bouteille en plastique, jetée négligemment dans la nature, une question se pose: à quand une prise de conscience étatique?

En Belgique, on en discute, on en discute beaucoup. Quels prix? Quel délais? Pourtant, ils sont nombreux, les pays à avoir franchi le cap.

Un petit détour auprès de nos proches voisins, comme l'Allemagne (mais aussi les Pays-Bas), montre que c'est possible! Vous serez ainsi étonnés de voir apparaître sur votre bouteille en plastique d'eau ou autre boisson la mention "consigné".... et pas pour des clopinettes: 0,25 euro. De quoi titiller la fibre écologique de tout un chacun! 

Capture

Réactions