Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

novembre 2017

Buzness
L’objectif de ce blog? Vous montrer que business et buzz peuvent faire bon ménage et vous faire sourire…

Posté le 17 novembre 2017 par Sophie Leroy Réactions | Réagir

Petite bouffe sympa entre nationalistes

 Le ministre-président déchu de la Catalogne, Carles Puigdemont, et ses anciens conseillers (ministres) présents en Belgique ont dîné jeudi soir chez le député flamand Lorin Parys (N-VA). "Il ne s'agissait pas d'une rencontre politique, mais d'une soirée amicale", a expliqué le nationaliste flamand à l'issue du souper. Au menu, een stoofpotje (ragoût). Ambiance sympa, bonne bouffe entre potes. Preuve à l'appui avec la photo twittée par Parys et qui fait bien sûr le tour du web ce vendredi:


Pourtant, depuis son arrivée en Belgique, Carles Puigdemont prétend ne pas chercher de contact avec les mandataires belges. "J'ignore s'il s'agit de la première fois", a expliqué Parys. "J'ai simplement invité plusieurs de mes connaissances et nous avons passé une agréable soirée. C'était important pour eux de pouvoir dîner en toute décontraction."

De quoi ont-ils parlé?
Les convives ont notamment évoqué les enjeux électoraux dans la ville de Gérone, fief de Puigdemont. "Les socialistes y ont été au pouvoir pendant des décennies avant que le parti de M. Puigdemont ne prenne la main. Cela m'inspire évidemment dans la perspective du scrutin communal à Louvain (où  Parys sera tête de liste N-VA, NDLR)."

Le chef savait-il?
Le parlementaire indique ne pas avoir demandé la permission de l'état-major de la N-VA pour organiser cette rencontre. "Je n'ai pas l'habitude de demander à Bart De Wever quels amis je peux inviter", déclare-t-il. "Mais je soutiens le droit du peuple catalan à choisir lui-même dans quelle société il souhaite vivre."

"Ce ne sont pas des terroristes ou des criminels, ils parlent avec qui ils veulent", a réagi un porte-parole de la N-VA.

Posté le 9 novembre 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

Facebook veut vos photos intimes compromettantes

Vous utilisez Facebook, Messenger et/ou Instagram? Vous croyez que des photos intimes de vous pourraient être compromettantes si elles étaient diffusées par des personnes mal intentionnées? Et bien Facebook a décidé de vous aider. Pour lutter contre le "revenge porn", le groupe veut que vous lui envoyiez vos photos sensibles! 

Revenge porn

Dans le cadre d'un programme pour lutter contre le "revenge porn", Facebook propose à ses abonnés de lui adresser leurs photos compromettantes. Ce projet pilote testé en Australie, pays à la pointe du combat contre le "vengeance pornographique", s'adresse donc aux personnes ayant partagé des photos intimes et qui s'inquiètent que certains individus mal intentionnés ne les fassent circuler par vengeance sur les réseaux sociaux.

Comment faire? Le géant américain propose que ces images soient "taguées" d'une empreinte électronique unique afin de bloquer préventivement leur distribution sur Facebook, Instagram ou Messenger.

Les utilisateurs adresseront d'abord ces clichés à la eSafety Commission, la Commission australienne pour la sécurité informatique. Ils se les enverront ensuite à eux-mêmes via Messenger, dans un processus qui permettra à Facebook de marquer le cliché. "Cette action préventive permet aux victimes de se protéger contre des violations futures", a expliqué Julie Inman, commissaire australienne à la Sécurité informatique.

Un porte-parole de Facebook a indiqué que la Grande-Bretagne, le Canada et les Etats-Unis devraient aussi participer à ce programme.

Quelles statistiques? A en croire un récent sondage mené par la Commission, une Australienne sur cinq âgée de 18 à 45 ans a déjà été victime d'utilisation malveillante de leurs photos. Facebook et Messenger rassemblaient 53% des cas, Snapchat 11% et Instagram 4%.

Posté le 8 novembre 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

#BackToSender pour ne plus chuter sur une cannette vide

Êtes-vous de ceux qui collectionnent les canettes vides sur votre bureau? Dans votre voiture peut-être? Ca encombre et surtout, ça pollue. Une solution: #BackToSender, l'initiative pour mettre les producteurs devant leurs responsabilités environnementales.

48095667_71990209_preview
 

La coalition néerlandophone d'organisations environnementales "Recycling Netwerk" appelle les consommateurs à renvoyer aux producteurs leurs canettes et bouteilles vides.

Grâce à la campagne #BackToSender, elle espère que les producteurs de boissons soutiendront l'implémentation d'une consigne sur ces contenants. "Les producteurs écoulent chaque minute un million de bouteilles en plastique dans le monde, mais ils ne s'inquiètent pas de ce qu'il se passe après leur consommation. Avec notre action, nous leur demandons de s'afficher en faveur d'une consigne, pour que leurs emballages ne finissent pas dans la nature", explique Rob Buurman de Recycling Netwerk. 

L'idée est que les personnes qui trouvent des canettes ou bouteilles en plastique vides en extérieur les renvoient aux producteurs.

Si les déchets peuvent être envoyés par la poste, une grande partie de la campagne se passera surtout sur internet. Il suffira de prendre une photo des emballages découverts via son smartphone et de la poster sur les réseaux sociaux avec le hashtag #BackToSender. 

Et force est de constater que cela fonctionne. Quelques heures après son lancement, le hashtag est très sollicité.

 

Alors que les organisations montent au créneau pour sensibiliser l'opinion publique et surtout les producteurs de boissons à l'environnement et l'impact que représente une canette ou une bouteille en plastique, jetée négligemment dans la nature, une question se pose: à quand une prise de conscience étatique?

En Belgique, on en discute, on en discute beaucoup. Quels prix? Quel délais? Pourtant, ils sont nombreux, les pays à avoir franchi le cap.

Un petit détour auprès de nos proches voisins, comme l'Allemagne (mais aussi les Pays-Bas), montre que c'est possible! Vous serez ainsi étonnés de voir apparaître sur votre bouteille en plastique d'eau ou autre boisson la mention "consigné".... et pas pour des clopinettes: 0,25 euro. De quoi titiller la fibre écologique de tout un chacun! 

Capture

Posté le 7 novembre 2017 par L'Echo Réactions | Réagir

Caramba! La recette du Nutella a changé. Sa valeur nutritive aussi

Tout fout le camp! Même la recette du Nutella. Le pot aux roses a été découvert par une association allemande de défense des consommateurs, Verbraucherzentrale Hamburg. Celle-ci a constaté que la couleur de la célèbre pâte à tartiner était plus claire qu’avant.

RC1C4467A060_ITALY-FERRERO-NUTELLA_74351107_preview

Un coup d’œil sur l’étiquette du pot Nutella permet de confirmer l’impression. L’industriel italien incorpore désormais 8,7% de lait écrémé en poudre contre 7,5% auparavant. Un changement justifié par Ferrero par sa volonté d’uniformiser son produit vedette partout dans le monde. Le chocolatier assure que ces modifications n’impactent en rien la qualité, le goût et la texture du produit. Reste à en convaincre les consommateurs…

À noter également qu’en parallèle, les valeurs nutritives du produit ont également évolué. Selon l’étiquette examinée, la teneur en sucre a augmenté pour atteindre 56,3%, contre 55,9% précédemment tandis que la teneur en graisse a légèrement chuté pour s’établir à 30,9% contre 31,8% avant le changement de recette. Mais la quantité d’huile de palme dans la recette – pourtant régulièrement l’objet de polémiques – est, elle, restée identique…

Posté le 3 novembre 2017 par Danaé Malengreau Réactions | Réagir

Trump interdit de tweets pendant 11 minutes

Twitter trump bug

Le compte Twitter de Trump a été désactivé par un employé du réseau social qui s'est amusé lors de son dernier jour au sein de l'entreprise.

Vers 19h (minuit heure belge), on imagine une effervescence inattendue envahir la Maison Blanche. La raison? Le président ne peut plus tweeter! Pendant 11 minutes, le compte Twitter de Donald Trump a en effet été désactivé. Les visiteurs du compte @realDonaldTrump ont ainsi été accueillis par le message: "Désolé, cette page n'existe pas".

Twitter a annoncé que le compte de Trump avait été désactivé "par inadvertance" à la suite d'une erreur commise par un employé du réseau social. En réalité, c'est un employé qui s'est amusé lors de son dernier jour au sein de l'entreprise.

Ce compte personnel - il a un compte officiel @Potus qui sert peu, avec 20,9 millions d'abonnés - est le moyen de communication de prédilection du président américain et compte plus de 41,7 millions d'abonnés. La brève interruption a suscité une controverse sur la sécurité de ce compte personnel et les conséquences potentiellement graves d'éventuels messages faussement attribués au président.

Nombre d'utilisateurs de Twitter se félicitaient de la fermeture temporaire du compte de M. Trump, certains estimant même que l'employé responsable, non identifié, "mérite une médaille".

Posté le 1 novembre 2017 par Sophie Leroy Réactions | Réagir

Fumer ou prendre congé? Choisissez!

Drôle de dilemme pour des salariés fumeurs d'une firme japonaise: du tabac ou des congés en plus?

 

Tabac1
Une entreprise japonaise offre à ses salariés non fumeurs six jours de congés payés supplémentaires, en récompense de leur temps de travail jugé légèrement plus élevé que celui de leurs collègues fumeurs selon un porte-parole de la société.

♦ La société s'appelle Piala Inc., est spécialisée en marketing en ligne, est installée à Tokyo et compte 120 salariés

Elle a lancé ce programme en septembre, après qu'un salarié s'était plaint du fait que ses collègues fumeurs travaillaient moins longtemps, d'après lui, en raison de leurs fréquentes pauses cigarette: "Comme nos bureaux sont situés au 29ème étage (...), cela prend au moins 10 minutes de descendre au rez-de-chaussée dans la salle fumeur du bâtiment et de revenir" sur son lieu de travail, a-t-il précisé. "En même temps, il est vrai que les conversations dans la salle fumeur tournent généralement autour du travail" et que les fumeurs "y échangent des idées et se consultent", a-t-il ajouté. 

"C'est pourquoi nous avons décidé qu'il serait mieux de récompenser (les non-fumeurs, NDLR) plutôt que de punir les fumeurs" a expliqué le porte-parole.

Et ça marche? Oui!

Le programme a commencé à porter ses fruits: depuis son lancement le 1er septembre, 4 salariés sur 42 fumeurs dans la société ont renoncé à leurs pauses cigarette. "S'ils tiennent leur promesse durant un an, ils recevront 6 jours supplémentaires de congés payés", selon le porte-parole.

(D'après AFP)

Tbac2

Dernières réactions sur nos blogs