Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

octobre 2014

Carnets politiques
L’endroit et l’envers du décor de la politique. Les petites et les grandes histoires de la rue de La Loi. Les coulisses, les anecdotes. Ce que vous n’avez pas encore vu à la télé ni entendu à la radio. Des décodages inédits. Voilà ce que la rédaction politique de L’Echo vous promet dans ce blog. Ni plus ni moins.

Posté le 28 octobre 2014 par L'Echo Réactions | Réagir

La N-Va, un parti (presque) comme les autres

par Benoit Mathieu

@benmathieu

A force, c’est l’impression que cela pourrait donner. La N-VA joue allègrement la carte de la provocation. Bah oui. Jugez plutôt. Un ministre de l’Intérieur (Jan Jambon) qui patauge dans des considérations sur la collaboration. Son chef de cabinet (Joy Donné) qui jette à terre ses contraventions et roule avec des plaques plutôt farfelues. Un secrétaire d’état à l’Asile et à la Migration (Theo Francken) qui doit se défendre d’être à la fois un tantinet fasciste, homophobe et raciste.

La cerise a été placée sur le gâteau durant le week-end. Comme administrateur au Centre interfédéral pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme, la N-VA a envoyé Matthias Storme. Celui-là même qui qualifie la loi antidiscrimination de "gaffe", car il considère que discriminer relève de la liberté fondamentale. Et qui déclarait, en 2004, se sentir "l’obligation morale" de voter pour ce qui s’appelait encore le Vlaams Blok et venait de se faire condamner pour racisme.

Stormebelga21884276_48252725_preview

Précisons: il n’est pas question de remettre en cause, a priori, les compétences de ces gens. Voilà un bout de temps que Theo Francken se passionne pour les questions migratoires. Matthias Storme est souvent présenté comme un gros calibre du droit. Reste cette impression, tenace, qu’à chacun de ces postes, Bart De Wever a bombardé la personnalité la plus incongrue possible, sorte de pied de nez vivant.

A raison? A titre secondaire, peut-être. Mais l’important n’est pas là, analyse le politologue Pascal Delwit (ULB).

"Il convient d’analyser ce casting dans le contexte propre à la N-VA. Qui a siphonné une bonne partie des voix du Vlaams Belang et entend conserver ce socle électoral, à coup de signaux forts."

La N-VA doit donner des gages à son électorat libéral (coucou, Johan Van Overtveldt aux Finances), tout en plaisant aux franges les plus nationalistes, avec ce que cela comporte, parfois, de limite et d’ambivalent. Plus prosaïquement, les nationalistes ont aussi des postes à pourvoir et un réservoir de cadres, pas forcément infini, à contenter.

"En cela, la N-VA n’est pas très différente des autres partis, reprend Pascal Delwit. Qui opèrent, eux aussi, des équilibrages géographiques ou entre courants."

Nulle provocation, donc? "Ce n’est en tout cas pas l’idée première." Maintenant, la N-VA place ses pions et déroule sa stratégie. Quitte à placer Charles Michel dans l’embarras. "La N-VA est le premier parti et ne se sent pas redevable par rapport au Premier Ministre. Ses choix, elle les opère indépendamment des effets que cela peut avoir sur le gouvernement. Et aucun parti ne dispose de l’autorité politique pour lui interdire quoi que ce soit." Vous avez dit: sur du velours?

Posté le 22 octobre 2014 par L'Echo Réactions | Réagir

Le Parlement wallon à St Jacques-de-Compostelle

Vidons de suite ce contentieux: nous n’avons rien – absolument rien – contre les voyages parlementaires. Ils sont formateurs et peuvent être sources d’inspiration pour l’action politique à mener – que ce soit au niveau fédéral ou à celui des Régions. Tenez, pas plus tard qu’il y a quelques jours, une délégation de parlementaires québécois est venue puiser dans nos contrées des idées en matière de décentralisation. Les échanges nourrissent la réflexion et l’action de la majorité comme de l’opposition.

Mais on ne va pas vous raconter d’histoires, ces voyages, c’est aussi une occasion pour les députés et leurs collaborateurs de relâcher la pression – loin qu’ils sont de leurs pénates. Pas grand-chose à y redire, tant que le travail est fait. Et puis, en 2009, la mission XXL du président José Happart est venue pourrir toute cette belle mécanique des voyages parlementaires. Il faut dire que Don José n’y était pas allé avec le dos de la cuillère. Sept parlementaires wallons, 11 jours en Arizona, au Nouveau Mexique et en Californie, pour un programme très très light, le tout avec les épouses, ça avait fait pas mal jaser. A 25.000 euros par jour de mission, l’addition était salée.

14 10 22 Saint-Jacques de Compostelle_48165472_preview.tif

Du coup, suspicion bien légitime autour des voyages parlementaires, stop aux missions à l’étranger, et même au fédéral, les députés ne mettent plus le nez en dehors de la Belgique qu’avec des pincettes.

Mais il en faut plus pour démotiver le cdH André Antoine, le nouveau président du Parlement wallon. Le social-chrétien est en effet parvenu à faire boutiquer par le Bureau du Parlement une escapade à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Même l’opposition libérale, le MR Jean-Paul Wahl, a marché dans la combine puisqu’elle sera du voyage…

Saint-Jacques-de Compostelle, donc… D’abord, on a cru à une bonne blague — typique d’André Antoine, ça, les bonnes blagues.

Mais non: le Bureau du Parlement, composé d’un président et de 4 représentants de la majorité et de l’opposition, en plus d’un greffier, seront amenés à participer les 6, 7 et 8 novembre, à une "conférence internationale des assemblées législatives", à Saint-Jacques.

A noter: la délégation wallonne ne se rendra finalement pas à pied de Namur jusqu’à Saint-Jacques. En trois jours, c’est un peu juste.

@Le_Bux

Posté le 21 octobre 2014 par L'Echo Réactions | Réagir

Le PS et ses petits ciseaux contre le gouvernement de droite

Qui se cache derrière cette drôle de paire de ciseaux?

Sans doute est-ce l’air de l’opposition qui dope ainsi la créativité de la Maison rouge.

Les journalistes politiques ont reçu lundi une paire de ciseaux jaune et bleu, aux couleurs de la coalition suédoise, donc. C’est assez cheap et c’est accompagné du slogan, «ils taillent dans votre portefeuille la mobilisation se prépare»…

Ciso

Ajoutons à cela que deux pleine pages de promotion ont été achetées ce mardi dans Métro  et Sud Presse avec le même logo contre « le gouvernement MR/N-VA ». Bref une campagne marketing à gros budget…

Mais  qui donc est derrière cette action ? Sûrement pas Ecolo: distribuer du plastique à grande échelle, ce n’est pas le genre de la maison verte. Le PTB ? Non, Raoul Hedebouw a déjà eu sa « Protest parade » le week-end dernier et il n’a pas le budget pour ce genre d’actions marketing…

Tiens donc, qui reste–t-il de passablement énervé dans l’opposition ? Le Parti socialiste, pardi…

D’ailleurs, ce mardi, l’action marketing se prolonge avec un site Internet, injuste.be, où à la grosse louche, des petites vidéos taillent des croupières au nouveau gouvernement.

Un simple détour DNS vers le détenteur du nom de domaine, la société genome.be nous apprend que… c’est le bureau de communication qui s’est entre autres occupé d’actions similaires pour le compte du Parti socialiste, l’image de Di Rupo et le Plan Marshall. 

Alors, si le PS n’est pas derrière cette opération de marketing anti-suédoise, ils ont vachement bien brouillé les pistes…

 

Mais peut-être est-ce la FGTB nouvelle version, cornaquée par Marc Goblet.  Quoi qu’il en soit, les camarades  ont de l’imagination, ça c’est sûr… Mais la FGTB, elle, est sans doute trop occupée à peindre les vitres du Quartier général du Mouvement réformateur…

@Le_bux

Posté le 14 octobre 2014 par Sophie Fluyt Réactions | Réagir

Le clin d'oeil de Catherine Fonck devient la gaffe du siècle!

Catherine Fonck a passé le relais à Marie-Christine Marghem, la nouvelle ministre de l'énergie (MR), et pour l'occasion, elle a voulu lui offrir un petit cadeau afin d'effectuer cette passation de pouvoirs de manière conviviale.

Devant les caméras, tout sourire et visiblement très fière de son idée, elle tend un paquet cadeau à Marie-Christine Marghem en lui expliquant: "ça, c'est symbolique par rapport à tes compétences".

La nouvelle ministre en ouvrant le paquet découvre une lampe de poche un peu spéciale qui fonctione "à l'huile de bras" lui explique Catherine Fonck de manière bienveillante.

Cette dernière s'empresse de lui en montrer le fonctionnment. A deux mains, elle commence à tourner énergiquement la manivelle qui permet de faire fonctionner la lampe. Un petit clin d'oeil sympa lié au risque de black-out cet hiver.

Le hic...Marie-Christine Marghem aura plus de difficultés à mettre en marche le mécanisme. Elle est, en effet, privée de son bras droit depuis la naissance.

La ministre libérale a toutefois réagi avec le sourire en affirmant que le "système D est le meilleur".

Catherine Fonck assurera plus tard qu'aucun lien n'avait été fait avec le bras de Mme Marghem.

Posté le 13 octobre 2014 par L'Echo Réactions | Réagir

L'obésité de Maggie de Block fait le tour du monde

La question est: Maggie de Block est-elle crédible en ministre de la Santé, vu qu'elle est obèse? Alors que la Belgique défend globalement sa ministre, les moqueries surgissent de l'étranger.

La polémique a été lancée par deux tweets.

 

Ces deux messages posent la question de la crédibilité d'une personne obèse, Maggie de Block, aux commandes du ministère de la Santé. Ces tweets ont été envoyés par un journaliste de la VRT en poste à Washington. Ils datent de samedi et l'affaire a rebondi tout le week-end, interpellant auss les médias étrangers et faisant encore débat dans la presse de ce lundi.

Visiblement, l'auteur des tweets ne croit pas en la crédibilité de Maggie De Block. Il a ensuite encore nourri la polémique en proposant à la ministre de lancer une campagne contre l'obésité et d'y participer.

De nuances, il n'y en a guère. Il faut savoir que Maggie De Block a déjà expliqué que son obésité avait une origine génétique. "Je ne peux rien y faire", avait-elle dit en 2011.

Face à ces attaques, sa porte-parole a refusé de fouler ce terrain-là, préférant se concentrer sur la mission de la Ministre. "Nous avons beaucoup de travail". La présidente de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten, a concentré sa défense sur les compétences professionnelles de Maggie De Block, médecin de profession.

  • Maggie De Block a étudié la médecine à VUB, à Bruxelles, et professé une vingtaine d'années comme médecin généraliste.

En Belgique, même si l'obésité de la ministre en a fait ricaner plus d'un, la popularité du personnage est forte, et ses compétences souvent saluées.

La présidente de l'Open VLD a aussi pointé la différence de mentalité entre certaines cultures. "Aux Etats-Unis, les élections sont devenues depuis longtemps un concours de beauté."

Mais bon, là, on se frotte à une autre polémique: obèse est-il égal à moche? Dangereux! Aux Pays-Bas, la télévision NOS a aussi utilisé un ton moqueur, titrant "La Belgique place un personnage de Rubens à la tête de la Santé publique".

Mais en Belgique, le respect de la vie privée reste grand, et la nouvelle ministre de la Santé a (pour le moment) une horde de protecteurs.

 

Posté le 9 octobre 2014 par Sophie Fluyt Réactions | Réagir

Porschegate: le chauffeur est le chef de Cabinet de Jan Jambon

Bart De Wever ne savait plus où se mettre en quittant le siège du MR après une nuit blanche avec les négociateurs.

Avant de traverser la rue pour rejoindre son véhicule, Bart De Wever annonce aux journalistes qui l'entourent: "Ce n'est pas ma voiture pour être clair".

Les journalistes cherchent alors le véhicule en question et repèrent très vite une Porsche garée à proximité.

Avant que le leader de la N-VA n'embarque dans la voiture de luxe, un journaliste ne peut s'empêcher de lancer: "C'est ça les gouvernements de centre-droit?".

"Ça c'est très marrant" rétorque Bart visiblement peu à l'aise avec les caméras et les flashs des photographes capturant la scène. Cocasse!

Un peu moins cocasse, le geste du chauffeur qui retire un papier de dessous l'essuie-glace et le jette à terre. Pub? Parking? Non, P-V...pour non-paiement du stationnement selon Sudpresse.

Puis, il y a les plaques d'immatriculation non identiques à l'arrière et l'avant: "1-ADX-607" alors qu’à l’avant, c’est "1-ADX-670".

Le conducteur de la Porsche se nomme Joy Donné et est en fait le chef de Cabinet de Jan Jambon. Pour le cdH, cela en est trop. Il ne peut accepter que cet individu devienne chef de Cabinet du ministre de l’Intérieur qui a la tutelle sur la Police. Celui qui a pour première mission de faire respecter les lois de notre pays doit d’abord les respecter lui-même. Le cdH ne peut accepter que le laxisme et le mépris des lois soient incarnés au cœur du ministère de l’Intérieur.

Le cdH demande donc au Premier ministre de prendre ses responsabilités.

Joy Donné avait tenté de s'expliquer à nos confrères de SudPresse peu après les faits: "j’ai eu un problème avec ma plaque avant il y a quelques semaines. Je l’ai fait remplacer au garage… mais je n’ai découvert que plus tard qu’il y avait une erreur. Je travaille depuis deux mois comme conseiller pour Bart De Wever. Avec toutes les négociations, je n’ai pas eu le temps de retourner chez le garagiste. Ce n’est pas une tactique pour éviter de se faire flasher. D’ailleurs, je peux vous dire que je paie mes amendes routières".

Quant à l'embarras de Bart De Wever concernant la luxueuse voiture de son chauffeur? Bart De Wever n'était apparemment pas au courant qu'il allait rentrer en Porsche. Le chauffeur habituel du leader N-VA se reposait après plusieurs nuits blanches.

Capture

Et le P-V jeté à terre alors? "La voiture était garée là depuis 23 heures car nous avons changé d’endroit pour les négociations. Je ne savais pas que cela allait durer toute la nuit. Quand j’ai vu ce papier, c’est vrai je l’ai jeté par terre. Je ne savais pas que c’était une amende, j’étais énervé avec tous ces photographes autour de nous".

Bon, la nuit avait été apparemment longue pour plusieurs...

Posté le 8 octobre 2014 par L'Echo Réactions | Réagir

Camarades, @Lonkelinx a besoin de vous

C’est (presque) mignon: Laurette la guerrière, la future cheffe de file de l’opposition débarque sur Twitter.

Lorette2

Dans un mail interne adressé aux camarades, Laurette Onkelinx invite à prendre les armes sur la twittosphère…

La manière dont @Lonkelinx appelle à retweeter ses propres messages est même touchante de naïveté. Lisez plutôt ci-dessous...

Allez, Laurette, ça va venir.

@Le_bux

 

----- Mail transféré -----
De : Laurette Onkelinx <laurette@ps.be>
À :
Envoyé le : Mardi 7 octobre 2014 21h37
Objet : Tu me rejoins sur Twitter ?

Bonjour Camarade !

Je t'invite à me rejoindre sur Twitter sur www. twitter.com/LOnkelinx

Il est fondamental de renforcer notre présence sur les réseaux sociaux et c'est pourquoi j'ai franchi le cap.

N'hésite pas à publier pour l'occasion un petit message sur Twitter en utilisant mon pseudo @LOnkelinx pour que je puisse facilement te lire !

Comme tu pourras le constater, je n'ai encore posté aucun Tweet. J'attends le bon moment et j'espère que tu m'aideras, le moment venu, à relayer les messages que je souhaite diffuser.

Je me réjouis de te retrouver sur la Twittosphère car la résistance, plus que jamais indispensable, au #begov #MRNVA passera aussi par là !

Laurette Onkelinx
Présidente du PS Bruxellois
Vice-Présidente du Parti socialiste

  Laurette

 

 

Suivez Carnets politiques sur Twitter


Dernières réactions sur nos blogs