Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 22 octobre 2014 par L'Echo

Le Parlement wallon à St Jacques-de-Compostelle

Vidons de suite ce contentieux: nous n’avons rien – absolument rien – contre les voyages parlementaires. Ils sont formateurs et peuvent être sources d’inspiration pour l’action politique à mener – que ce soit au niveau fédéral ou à celui des Régions. Tenez, pas plus tard qu’il y a quelques jours, une délégation de parlementaires québécois est venue puiser dans nos contrées des idées en matière de décentralisation. Les échanges nourrissent la réflexion et l’action de la majorité comme de l’opposition.

Mais on ne va pas vous raconter d’histoires, ces voyages, c’est aussi une occasion pour les députés et leurs collaborateurs de relâcher la pression – loin qu’ils sont de leurs pénates. Pas grand-chose à y redire, tant que le travail est fait. Et puis, en 2009, la mission XXL du président José Happart est venue pourrir toute cette belle mécanique des voyages parlementaires. Il faut dire que Don José n’y était pas allé avec le dos de la cuillère. Sept parlementaires wallons, 11 jours en Arizona, au Nouveau Mexique et en Californie, pour un programme très très light, le tout avec les épouses, ça avait fait pas mal jaser. A 25.000 euros par jour de mission, l’addition était salée.

14 10 22 Saint-Jacques de Compostelle_48165472_preview.tif

Du coup, suspicion bien légitime autour des voyages parlementaires, stop aux missions à l’étranger, et même au fédéral, les députés ne mettent plus le nez en dehors de la Belgique qu’avec des pincettes.

Mais il en faut plus pour démotiver le cdH André Antoine, le nouveau président du Parlement wallon. Le social-chrétien est en effet parvenu à faire boutiquer par le Bureau du Parlement une escapade à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Même l’opposition libérale, le MR Jean-Paul Wahl, a marché dans la combine puisqu’elle sera du voyage…

Saint-Jacques-de Compostelle, donc… D’abord, on a cru à une bonne blague — typique d’André Antoine, ça, les bonnes blagues.

Mais non: le Bureau du Parlement, composé d’un président et de 4 représentants de la majorité et de l’opposition, en plus d’un greffier, seront amenés à participer les 6, 7 et 8 novembre, à une "conférence internationale des assemblées législatives", à Saint-Jacques.

A noter: la délégation wallonne ne se rendra finalement pas à pied de Namur jusqu’à Saint-Jacques. En trois jours, c’est un peu juste.

@Le_Bux

Réactions

Suivez Carnets politiques sur Twitter


Dernières réactions sur nos blogs