Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 13 octobre 2014 par L'Echo

L'obésité de Maggie de Block fait le tour du monde

La question est: Maggie de Block est-elle crédible en ministre de la Santé, vu qu'elle est obèse? Alors que la Belgique défend globalement sa ministre, les moqueries surgissent de l'étranger.

La polémique a été lancée par deux tweets.

 

Ces deux messages posent la question de la crédibilité d'une personne obèse, Maggie de Block, aux commandes du ministère de la Santé. Ces tweets ont été envoyés par un journaliste de la VRT en poste à Washington. Ils datent de samedi et l'affaire a rebondi tout le week-end, interpellant auss les médias étrangers et faisant encore débat dans la presse de ce lundi.

Visiblement, l'auteur des tweets ne croit pas en la crédibilité de Maggie De Block. Il a ensuite encore nourri la polémique en proposant à la ministre de lancer une campagne contre l'obésité et d'y participer.

De nuances, il n'y en a guère. Il faut savoir que Maggie De Block a déjà expliqué que son obésité avait une origine génétique. "Je ne peux rien y faire", avait-elle dit en 2011.

Face à ces attaques, sa porte-parole a refusé de fouler ce terrain-là, préférant se concentrer sur la mission de la Ministre. "Nous avons beaucoup de travail". La présidente de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten, a concentré sa défense sur les compétences professionnelles de Maggie De Block, médecin de profession.

  • Maggie De Block a étudié la médecine à VUB, à Bruxelles, et professé une vingtaine d'années comme médecin généraliste.

En Belgique, même si l'obésité de la ministre en a fait ricaner plus d'un, la popularité du personnage est forte, et ses compétences souvent saluées.

La présidente de l'Open VLD a aussi pointé la différence de mentalité entre certaines cultures. "Aux Etats-Unis, les élections sont devenues depuis longtemps un concours de beauté."

Mais bon, là, on se frotte à une autre polémique: obèse est-il égal à moche? Dangereux! Aux Pays-Bas, la télévision NOS a aussi utilisé un ton moqueur, titrant "La Belgique place un personnage de Rubens à la tête de la Santé publique".

Mais en Belgique, le respect de la vie privée reste grand, et la nouvelle ministre de la Santé a (pour le moment) une horde de protecteurs.

 

Réactions

Suivez Carnets politiques sur Twitter


Dernières réactions sur nos blogs