Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 20 octobre 2014 par Bcolmant

Et si un gigantesque naufrage social se préparait ?

La peur du capitalisme se concentre sur les théories déclinistes, la valeur de la monnaie, le rééchelonnement des dettes publiques et l'inquiétude du krach final qui réduirait les valeurs d'actifs à peu de choses.

Pourtant, il y a un autre krach qui se prépare.

Et celui-là ne relève pas du symbolique monétaire. Il s'agit du gouffre de la pauvreté qui attend les derniers baby-boomers, c'est-à-dire les personnes qui entrent aujourd'hui dans la cinquantaine.

Apparemment, il ne s'agit que de virtualités lorsqu'on retarde l'âge de la pension ou que ces dernières sont réduites.

Pourtant, c'est beaucoup plus grave : il est presque impossible de trouver un emploi lorsqu'on dépasse l'âge de 55 ans.

C'est d'ailleurs ce qui explique la chute du taux d'activité des travailleurs âgés : c'est moins une question de volonté que d'économie qui s'est fondamentalement métamorphosée en exigeant, depuis 15 ans des compétences nouvelles et exigeantes.

Pour beaucoup de personnes, la fin de la vie professionnelle et l'entrée de la pension vont s'assimiler à une économie de survivance.

Soyons extrêmement attentifs à cette lente dérive qui va affecter nos communautés.

Car d'anéantissements en naufrages, il s'agit peut-être d'un tsunami.

Les années glorieuses de nos communautés sont achevées.

La véritable question concerne désormais la représentation de l'avenir du corps social.

Réactions