Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 22 juin 2017 par Bcolmant

Une stagnation séculaire ?

LesTempsModernesCertains auteurs américains ont soulevé l'idée d’une stagnation séculaire.

Cette intuition est, entre autres, basée sur l’idée que la révolution digitale, contrairement à d’autres découvertes humaines, ne créerait pas d’écosystème de croissance, mais conduirait plutôt à simplifier et à améliorer des tâches auparavant mises en œuvre par des humains.

L’exemple de l’automobile est, à cet égard, souvent cité : la découverte et l’utilisation du moteur à explosion ont conduit à créer des routes, un système de distribution de carburants, des fabricants, des garages, une mobilité, bref une croissance économique stupéfiante.

Est-ce que la voiture électrique conduira au même résultat ? Sans doute pas car ce type de véhicule améliore un outil existant plutôt qu’il ne transforme le concept.

La révolution digitale créera bien sûr des poches de croissance mais sera, dans un premier temps, une simplification. Cela entraîne la question de la quantité et de la qualité du travail, voire même de sa signification et de sa rémunération. C’est ce contexte qui conduit à soulever les débats d’allocation universelle, de taxation des robots, etc.

Ceci étant, je reste convaincu que nous sommes sur les berges de bouleversements d’une envergure insaisissable qui vont bouleverser nos vies sous tous les angles, à commencer par l’aspect biologique. Des poches insoupçonnées de progrès seront découvertes. Le progress suivra une courbe exponentielle.Dans tous les domaines, bons et mauvais, les limites seront repoussées.

Et finalement, l’erreur est peut-être de confiner la pensée à l’architecture actuelle du monde, sans penser à sa mutation.

Si on raisonne à périmètre sociétal inchangé, la stagnation séculaire est un concept envisageable, sans être plausible.

Mais tout sera évidemment bouleversé. Profondément.

Réactions