Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 4 juillet 2017 par Bcolmant

Tempêtes

03f20c3e92142d0911b117be2455e5cbLes grandes guerres ne sont pas mondiales par hasard. Elles reflètent un état d’exaspération des hommes qui s’annihilent pour apaiser toutes leurs angoisses refoulées. La guerre est un exutoire. Après un orgasme cataclysmique s’ensuit une petite mort. Alors, souillé de sang, le monde se cherche de nouvelles solidarités. Mais, à un moment, les mémoires s’estompent et les voix sages deviennent de lointains échos. Et lorsque l’ancrage du passé est largué, le futur se rapproche plus vite.

Depuis une trentaine d’années nous l’avons emprunté, au profit d’un éphémère bien-être, vain à l’échelle de notre moralité.

Même le prix du temps, c’est-à-dire le taux d’intérêt, est devenu nul, rendant plus aisée la consommation du futur.

Mais un futur qui se rapproche nous confine à ses finitudes et nous confronte à nos propres incohérences.

C’est une pulsion de mort qui nous pousse, par prédation, à sacrifier nos descendances au motif de les protéger contre les autres.

Je crois que le monde devient exaspéré de sa surpopulation, de son vieillissement, de son avenir économique assombri et de ses passés engloutis. Alors, il cherche des hommes qui simplifient son avenir à coup de mensonges, de religions, etc., bref de puretés sacrificielles. Ivres de pouvoirs financiers et religieux, certains déclarent la guerre à l’apaisement, à la solidarité, au respect et à tout ce qui est nécessaire pour des communautés qui se sont, depuis des décennies, mélangées. Mais cela ne mènera nulle part. Nulle part.

Réactions