Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

juin 2016

Ce blog veut essayer de faire découvrir le monde obscur du trading. Il veut décrire comment les dark pools, algo-traders, MTFs,... fonctionnent, et ce qu'ils entraînent comme changement sur les marchés. Les autres acteurs (régulateurs et Bourses traditionnelles) seront également épinglés.

Posté le 1 juin 2016 par Jennifer Nille Réactions | Réagir

Les firmes de HFT européennes plus rentables

L'année 2015 fut très profitable pour des firmes de trading à haute fréquence comme IMC et Optiver. Ces deux firmes sont basées à Amsterdam et opèrent depuis les années 80. Optiver célèbre d'ailleurs cette année son trentième anniversaire.

Les bénéfices nets de IMC ont grimpé de 12% à 185 millions d'euros en 2015, par rapport à 2014. A titre de comparaison, Virtu Financial, qui connaît trois trimestres consécutifs de baisse de revenus de trading, a généré un bénéfice  net de 197 millions d'euros l'année passée.

Avec un bénéfice net  de 395 millions d'euros, en hausse de 50% par rapport à 2014, Optiver s'avère la firme de trading la plus rentable au monde. KCG, avec 53,6 millions d'euros de bénéfices nets en 2015, voit son poids faiblir de plus en plus. Optiver a généré plus d'un milliard d'euros  (1,2 milliard d'euros pour être précis) de revenus de trading en 2015. Comme le montre ce graphique provenant du blog Amsterdam Trader, ses bénéfices ont grimpé en flèche depuis 2009, contrairement à ceux des firmes de trading à haute fréquence basées aux Etats-Unis.

Grafiekoptiver-1

Ceux d'IMC suivent la même trajectoire, bien qu'Optiver a connu une année 2009 catastrophique. 2012 n'a pas été facile non plus pour Optiver, mais il faut rappeler que cette année-là, la firme a payé 14 millions de dollars d'amende à la CTFC, qui supervise le marché des dérivés aux Etats-Unis, pour avoir manipulé les prix du pétrole en 2007, à l'aide d'un algorithme appelé "The hammer" (le marteau).

C'est un peu une revanche des firmes de trading historique sur les petits nouveaux du HFT comme Virtu Financial, qui se caractérisent par moins de personnel. Optiver compte 913 employés. A Amsterdam, sa salle de marché compte une centaine de traders et quants. Elle possède deux autres salles de trading à Chicago et à Sydney, de taille plus modeste. On est loin de l'image d'une boîte noire qui génère toutes les transactions, sans intervention humaine, même si l'essentiel des transactions d'Optiver est généré par de puissants serveurs informatiques. On est aussi loin des "cinq types dont le plus arrogant est le chef" dépeint dans le livre "Flash Boys" de Michael Lewis.

 Source du graphique: Amsterdam Trader

 

Dernières réactions sur nos blogs