Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 10 octobre 2016 par Jennifer Nille

Un flash crash qui pose des questions

Vendredi 7 octobre 2016, vers 1 heure du matin (CET), la livre sterling a brutalement décroché face au dollar, perdant plus de 6% (selon Bloomberg, car Reuters estime à 9% la chute) pour rebondir spectulairement quelques secondes à peine plus tard. Tout cela en à peine deux minutes. Pour rappel, le marché des changes est morcellé, et une grande partie s'effectue hors Bourse.

 

Etrangement, à la même heure, le future sur le FTSE100 a connu une évolution inverse.

FTSEF

Des observateurs ont désigné un fat finger (un ordre accidentel de taille) à l'origine de ce flash crash de la livre sterling. D'autres ont simplement expliqué ce mouvement survenus pendant les échanges asiatiques par une réaction négative à une sortie  "à la dure" du Royaume-Uni de l'Union européenne. Car la livre sterling a continué de chuter à la reprise des marchés européens. Certains ont estimé qu'un algorithme s'est emballé sur cette information, et a entraîné une réaction en chaîne parmi les autres algorithmes employés pour l'exécution des ordres sur les marchés. La Banque d'Angleterre a annoncé qu'elle enquêtera sur cet incident.

Mais du côté d'Eric Hunsader, le fondateur de la firme de données Nanex, a pointé d'autres bizarreries.

Le future sur l'euro/ GBP a connu une évolution inverse durant la même période de temps.

 

 

Selon Hunsader, le flash crash de la livre sterling ne trouve pas son explication dans un fat finger.

Il note que 40% du trading pendant le flash crash de la livre sterling provient d'ordres d'achat agressifs.

 

Il penche donc pour l'explication d'un algorithme qui aurait mal tourné.

Il reste à savoir pourquoi cet algorithme a mal réagi. J'en entends soupirer qu'il y a une manipulation de marché à l'origine de tout ceci.

Réactions