Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

janvier 2017

Ce blog veut essayer de faire découvrir le monde obscur du trading. Il veut décrire comment les dark pools, algo-traders, MTFs,... fonctionnent, et ce qu'ils entraînent comme changement sur les marchés. Les autres acteurs (régulateurs et Bourses traditionnelles) seront également épinglés.

Posté le 31 janvier 2017 par Jennifer Nille Réactions | Réagir

Des HFT gourmands en liquidités selon l'AMF

L'Autorité des Marchés Financiers (AMF), gendarme de la Bourse de Paris, s'est penchée sur le rôle des traders à haute fréquence sur les valeurs du CAC40 entre novembre 2015 et juillet 2016. Le régulateur définit le trader à haute fréquence comme un participant de marché qui a annulé ses ordres de Bourses plus de 100.000 fois par an, et qui a annulé au moins 500.000 ordres pour une durée de vie de moins de 0,1 seconde. Il précise que sous la définition du HFT préconisée par la directive MiFID2 (selon laquelle si un trader envoie 4 messages par seconde sur les  marchés, il est un HFT), 25 des membres les plus actifs sur Euronext tombent dans cette catégorie, pesant au total 97% des volumes d'ordres sur Euronext.

L'AMF s'est concentrée sur le rôle des HFT durant deux épisodes clé des marchés entre novembre 2015 et juillet 2016. Le premier est la conférence du 3 décembre 2015 de la Banque centrale européenne, et le deuxième est l'annonce du Brexit le 24 juin 2016.

Le régulateur souligne que durant toute la période d'étude, les HFT sont présents sur la meilleure offre ou la meilleure demande 91% du temps, et que le montant qu'ils apportent sur le marché représentent 70 à 80% du montant total présent. "En fonction du niveau de profondeur de marché étudié, le montant s'élève entre 41.000 euros et 225.000 euros, et excède la taille moyenne des transactions, comprise entre 8000 et 12.000 euros pour les titres étudiés" souligne l'étude. L'AMF ajoute que les HFT se retirent graduellement des marchés à la fin de la journée. Leur part de marché descend de 60 à 55%.

12

L'AMF constate aussi que de manière générale, les HFT consomment plus de liquidités qu'ils n'en procurent. "Cette attitude se marque davantage durant les périodes de forte volatilité  historique (l'ouverture des marché, et durant les annonces, et après l'ouverture des marchés américains)". "60% de la liquidité fournie par les HFT est consommée par les autres HFT et 40 % par les non-HFT. La liquidité fournie par les non-HFT est consommée majoritairement ( 71%) par les HFT, ce qui peut indiquer une asymétrie de l'information parmi les participants de marché, car les transactions agressives sont généralement mieux informées que les transactions passives"

Durant les deux épisodes clé du 3 décembre 2015 et du 24 juin 2016, l'AMF a observé un tel comportement chez les HFT.

Le 3 décembre 2015, l'AMF a relevé ceci:

CAC40dec15

Trois annonces ont eu lieu ce jour-là, une annonce erronée du Financial Times sur les taux inchangés de la BCE, puis une annonce officielle de la BCE sur une baisse du taux de dépôt  à -0,30%, et enfin, l'annonce du prolongement du QE à mars 2017. "Les trois annonces ont été accompagnées d'un retrait significatif de tous les participants de marchés du carnet d'ordres, et par une forte remontée des volumes de transactions". L'AMF relève que durant cet épisode de forte volatilité, des HFT se sont retirés du marché, mais en revanche leur part de marchés est passée de 60% en moyenne à 80 % durant les périodes d'annonces".

Marketdec15

Durant l'annonce du Brexit, l'AMF a constaté ceci:

  Brexitamf

 "Durant cette période, les HFT ont fortement réduit leur présence sur le carnet d'ordres. Leur provision de liquidités s'est avérée 40% sous leur moyenne habituelle. Des ordres larges et entièrement exécutés par des non HFT ont soutenu la liquidité, en particulier au début et à la moitié de la séance".

Il faut rappeler que l'AMF adopte un ton particulièrement sévère envers le HFT parmi les régulateurs financiers en Europe. Le gendarme de la Bourse de Paris avait infligé en novembre 2015 une amende de 5 millions d'euros à Virtu Financial pour manipulation de cours sur 27 titres du CAC40. Je rappelle aussi que la France veut imposer une taxe sur les transactions intraday de 0,2%, en cours de négociation avec les intermédiaires financiers.

 

Dernières réactions sur nos blogs