Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 2 novembre 2017 par Jennifer Nille

Au moins dix SI

Selon Bloomberg, dix sociétés ont déjà confirmé leur intention de lancer un Systematic Internaliser (SI) avec la mise en vigueur de la directive MiFID2. Parmi celles-ci, on retrouve bon nombre de banques qui exploitaient un Broker Crossing Network, une catégorie de marché non régulé qui doit disparaître avec le changement de régulation. Goldman Sachs, UBS, Deutsche  Bank et JPMorgan Chase sont les premières banques à annoncer lancer leur SI pour les actions. D'autres noms doivent encore tomber, selon l'agence d'informations financières. Nordea Bank, Mizuho International, UBS et Deutsche Bank veulent lancer également un OTF (Organised Trading Facility) pour les obligations, et Nordea et UBS envisagent d'opérer un OTF pour les dérivés sur taux d'intérêt et le change et les dérivés en actions respectivement. Les OTF sont une quatrième catégorie de marché créée par MiFID2 pour faciliter les transactions sur les obligations, les devises, et les dérivés, qui se traitaient jusqu'à présent majoritairement de gré à gré. Ce type de marché exige au moins trois contreparties différentes selon la législation.

Virtu Financial a indiqué lancer aussi son SI en 2018, en même temps que cinq autres firmes de trading. Selon Bloomberg, Jane Street sera le premier à opérer un SI sur les ETF (fonds indiciels)  mais aussi les actions. Sun Trading International, XTX Markets et Citadel Securities figurent parmi les autres candidats au SI. Toutes les firmes de trading ne viennent pas avec la même expérience dans cette aventure. Certaines ont, comme les banques, tenu un Broker Crossing Network, et savent donc comment organiser un marché. D'autres n'ont que leur expérience de teneur de liquidité, et fonctionnaient en vase clos jusqu'à présent. Dans le cas de Virtu Financial, il lui a fallu s'associer avec QuantHouse pour pouvoir faire le lien avec les firmes d'investissement. Toutefois, Bloomberg souligne que les sociétés de trading amstellodamoises Flow Traders et Optiver ne veulent pas lancer de SI. Le sujet divise la communauté.

Pendant ce temps-là, les Bourses et les MTF mettent le paquet sur les transactions Large-In-Scale et les enchères périodiques. CBOE Europe Equities (le nouveau nom de BATS Chi-X Europe), a annoncé ce mercredi avoir finalisé le déploiement de son software au sceau de MiFID2, pour inclure toutes les fonctionnalités nécessaires pour sa clientèle afin de se conformer aux exigences de reporting de transactions de la directive. Le London Stock Exchange lance les mêmes services que le MTF. Les autres Bourses ont aussi adapté leur infrastructure pour respecter les règles de reporting de la législation. "Grâce à ce reporting des transactions, on va savoir quelle proportion des ordres vont passer sur les SI, et aussi quelle est la taille des transactions de gré à gré" a souligné un acteur des marchés.

Mais les Bourses ne sont pas ravies de voir se développer les SI, soumis à des règles plus souples concernant le pas de cotation. Elles craignent que les SI ne viennent siphonner davantage les volumes de transactions, avec en conséquence une augmentation des spreads.

 

Réactions