Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 19 juin 2013 par Philippe Degouy

Envolées majestueuses ou le rêve d'Icare devenu réalité

Le prestigieux salon aéronautique qui se tient actuellement au Bourget nous donne envie de prendre l’air. Pour rédiger une chronique relative à un merveilleux ouvrage dédié aux chevaliers du ciel et qui vient de paraître aux éditions Revasion.
Un monde de l’aviation qui a rarement les faveurs des chroniqueurs. Grave erreur, au vu des rêves apportés par ces nombreux ouvrages qui s'offrent à votre curiosité.
Géologue de formation né en 1954, Bernard Lengert a , un jour, levé les yeux au ciel pour découvrir  et admirer ces aéronefs pilotés par ces fous volants. Il en faut parfois moins pour déclencher la passion. La sienne est devenue indéfectible. « Pour moi, dit-il, l’avion représente bien plus qu’une machine volante. C’est le rêve d’Icare, le désir d’aller plus loin, de toucher le ciel. »
À défaut d’être devenu pilote de chasse, Bernard Lengert a fait sienne une carrière de peintre aéronautique dont une partie de son œuvre est présentée dans cet art book, dont le chiffre 1 signifie sans doute qu’il sera suivi d’autres volumes. Croisons les doigts pour découvrir d’autres scènes aériennes de la qualité de cette première escadrille de papier.

CouvertureenvoleemajestSes tableaux multiplient les hommages. Aux avions, à ceux qui les montent mais aussi aux légendes qui ont fait pétiller les yeux des gamins. Saint-Exupéry, Mermoz, Lindbergh, Nungesser, Clostermann ou Lallemand. Tous immortalisés dans ce premier volume, chevauchant leurs machines volantes.

 Un beau livre fort justement baptisé « Envolées majestueuses » qui traduit la fougue des pionniers, l’audace des explorateurs ou la combativité des pilotes de guerre. Comme le souligne David Voileaux, auteur des textes du livre, « l’aviation continue à émerveiller. Comment expliquer que cette magie opère durablement ? Quelle douce alchimie relie les générations et les individus de tous horizons et cultures ? » Une question qui restera sans réponse sans doute. Mais qu’importe. Prenons notre envol vers l’univers aérien de Bernard Lengert. Là-haut, tout est possible. Même la paix, car l’artiste a banni la violence guerrière.
Sa force est de capturer l’instant, en glissant l’avion au cœur d’un décor qui le met en valeur. Par le cadrage ou la présence d’humains, fascinés par le spectacle aérien. Une ambiance propice à la rêverie, et à la nostalgie pour ces décors d’une douce France capturée par le pinceau de Bernard Lengert.
Spitfire, Hurricane, Mustang, Yak-3, Ouragan,  Mystère, Tiger Moth ou Phantom, ils sont tous là (ou presque). La plupart immortalisés avec les cocardes françaises. Pour marquer l’importance jouée par la France dans l’histoire de l’aviation. Les pilotes du Normandie-Niemen ne diront pas le contraire. Cette poignée de pilotes envoyés par la France en Russie pour combattre l’occupant nazi.

 Un album qui mérite bien un tonneau de victoire. À bord d’un Spitfire. Naturellement. !

Philippe Degouy

 « Envolées majestueuses. The aviation art of Bernard Lengert. Art Book 1 »,  par David Voileaux et Bernard Lengert. Éditions Revasion, 88 pages.

http://revasion-studio-edition.magix.com

Couverture et illustration : Bernard Lengert

Réactions