Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 3 avril 2017 par Philippe Degouy

Le Mirage 2000N sur le sentier de la guerre avec le 2/4 La Fayette

Par Philippe Degouy

Prenez un escadron de chasse au passé glorieux, le 2/4 Lafayette, un avion mythique, le Mirage 2000 en version N (pour nucléaire), et confiez les à Alexandre Paringaux, photographe aéronautique et fondateur des éditions Zéphyr. Vous obtenez un très bel album, Mirage 2000N. Escadron de chasse La Fayette, dont les textes de Frédéric Lert relatent plus de cent ans d’opérations aériennes.
Une escadrille née le 18 avril 1916 et composée de volontaires américains venus défendre la France, bien avant l’entrée en guerre officielle des Etats-Unis. Un engagement militaire payé au prix fort. À l’armistice , sur les 269 Américains engagés, 62 ont perdu la vie et 15 sont prisonniers. Depuis le premier conflit mondial, l’escadrille La Fayette, célèbre pour sa tête de Sioux, a servi sur tous les fronts. L’Indochine, la guerre d’Algérie, les missions en Bosnie, sur la Libye… Jusqu’au dernier en date : la guerre menée contre les terroristes. Avec la même loi en tête : vaincre ou mourir. « De nouvelles générations d’avions sont apparues, mais la tête de Sioux et la passion des équipes sont restées les mêmes. »

Avec des textes précis, mais qui restent accessibles, les photos d’Alexandre Paringaux permettent au lecteur d’intégrer le quotidien de la base d’Istres et d’assister, à la préparation de missions. Une plongée passionnante au cœur de cet escadron nucléaire des Forces aériennes stratégiques. Avec les textes de Frédéric Lert, journaliste défense que l’on ne présente plus, le lecteur assiste aux missions, de l’intérieur. De la préparation au vol, des missions de nuit au débriefing. Rien n’est oublié. Presque rien, car avec la capacité nucléaire des appareils oblige à quelques silences obligatoires. Des hangars cachés aux regards indiscrets.
Si le Mirage 2000N est à la fête dans cet album, nombreux sont aussi les clichés des appareils qui ont composé l’escadron avant lui. Du vénérable Nieuport aux F-84, Mirage III ou Mirage IV. Ceux qui ont précédé le 2000N, lui-même remplacé à court terme par le « combat proven » Rafale.

Le-mirage-2000NLes clichés aériens n’en sont pas moins spectaculaires avec des clichés d’une netteté extraordinaire. Coup de cœur pour les photos de ce Mirage 2000 à la décoration flamboyante, réalisée spécialement pour le centenaire de l’escadron fêté l’an passé. Elle rappelle les relations franco-américainesCoup de cœur également pour les clichés relatifs à la patrouille des Ramex Delta, deux chasseurs célèbres en meeting aérien pour leurs évolutions en patrouille serrée. Une patrouille qu’il faut évoquer au passé puisqu’elle a effectué son dernier show en juillet 2006). Mais peut-on dire jamais plus jamais ?

Le 2/4 La Fayette et le Mirage 2000N sont les derniers à voler ensemble. En 2018, le vénérable Mirage 2000N, encore bien vaillant, cèdera la place au Rafale. Pour conserver cette capacité air-air alliée au bombardement nucléaire et conventionnel. L’escadrille prendra ses quartiers à Saint-Dizier, la fameuse BA 113, au passé riche en as.
Pour la petite histoire, Saint-Dizier accueillera les spotters en juillet prochain pour un show aérien au programme plus que prometteur (http://fosa.fr/meetingdelair/meeting-de-saint-dizier/plateau/)

Il serait dommage de refermer ce beau livre sans rendre l’hommage mérité par tous ceux qui gravitent autour du couple avion-équipage (le Mirage 2000N est biplace) et permettent la réussite d’une mission. Mécaniciens, armuriers, commandos, contrôleurs aériens...

« À nos anciens, tous des cousins, qui chérissent la vie et refusent l’agonie… Et à la chasse… BORDEL. »


Mirage 2000N. escadron de chasse La Fayette. Photos d’Alexandre Paringaux, textes de Frédéric Lert et Claude Louvigné. Éditions Zéphyr, 162 pages
Couverture : éditions Zéphyr

Réactions