Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 26 février 2015 par Frédéric Rohart

"Syriza a espéré diviser, c'est raté"

[son] Herman Van Rompuy est sorti de sa reserve au sujet de la crise grecque. Alors qu'un accord a été conclu entre Athènes et ses partenaires pour prolonger le programme d'aide financière de quatre mois, l'ancien president du Conseil européen se félicite de constater que contrairement à ce que Syriza "avait espéré", la zone euro ne s'est pas déchirée avec son arrivée.

HVR2L'ancien president du Conseil européen a donné une interview à L'Echo sur la crise grecque. Syriza a été surpris de constater que son arrivée dans le poulallier n'a pas suffi à diviser les gouvernements de la zone euro, observe Herman Van Rompuy. Et d'expliquer que la fermeté de l'Eurogroupe vis-à-vis d'Athènes ne sert pas seulement à "faire un exemple" pour les électeurs européens qui seraient tentés par des partis antisystème.

"Le gouvernement grec avait espéré qu'il y aurait un clivage au sein de l'Eurozone. Ce n'est pas le cas." Herman Van Rompuy à L'Echo ses considérations sur la partie d'échecs qui va continuer à se jouer dans les mois qui viennent entre la Grèce et ses partenaires de la zone euro. L'interview s'est déroulée en marge d'un cours qu'il donnait à l'Université catholique de Louvain (UCL). Elle a eu lieu dans un restaurant de Louvain-la-Neuve, ce qui explique le bruit de fond dans l'extrait audio qui suit :

"Si un gouvernement d'extrême droite devait arriver au pouvoir dans un Etat membre, il se rendrait compte très vite que le monde est beaucoup plus compliqué" que ce qu'il a vendu à ses électeurs, explique encore Van Rompuy. Pour autant, la fermeté de l'Eurogroupe "ne sert pas seulement à dire : "Il y en a d'autres qui viendront, on va leur faire la leçon." Non, c'est aussi une question de justice par rapport à certains pays qui ont fait leur devoir et qui ont eu un certain succès", poursuit Van Rompuy dans cette interview à lire sur lecho.be

@F_Rohart

Photo : (c) Dieter Telemans

Réactions

Suivez Frédéric Rohart sur Twitter

Abonnez-vous gratuitement à la liste Twitter "L'Europe en direct" en cliquant ici.


Dernières réactions sur nos blogs