Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 25 novembre 2010 par Vincent Papaleo

On n’est jamais mieux servi que par soi-même

Google_result Benjamin Edelmann, enseignant à la Harvard Business School, affirme être en mesure de prouver que Google favorise ses propres services dans les résultats de son moteur de recherche. Le professeur le démontre par A+B dans une étude.

Le chercheur se base sur l’ajout de la virgule après certains termes de recherche pour étayer ses affirmations. En effet, selon la présence ou l’absence de cette ponctuation, certains résultats changent.

L’exemple le plus frappant est celui donné pour le terme « CSCO » qui est le ticker utilisé en bourse par Cisco. Les résultats placent le service de données financières de Google en première place alors que le service de Yahoo est de loin le plus fréquenté. Etrangement, si on lance à nouveau cette requête, ce n’est plus le cas. Google aurait-il pris en compte cette étude ?

Cette histoire de virgule, toujours selon le professeur, prouverait que la société de Moutain View a purement et simplement « codé  en dur » les résultats pour qu’ils apparaissent de cette manière, en oubliant de placer des variantes avec virgules. Ces résultats ne seraient donc pas produits uniquement par des algorithmes mais également par des stratégies commerciales.L’enseignant d’Harvard conclut que cette tactique tue d’office dans l’œuf toute initiative d’une nouvelle entreprise désirant faire concurrence à l’un ou l’autre service de la tentaculaire société californienne.

Placer ses propres services en haut de l’affiche, c’est, après tout, de bonne guerre. Cependant, l’objectivité des résultats n’étant plus assurée, quelles sont les autres dérives auxquelles l’internaute peut s’attendre ?

Vincent Papaleo