Posté le 19 février 2013 par L'Echo

Recherchez vos ancêtres sur le Net

StamboomLes Archives de l’État en Belgique ne sont peut-être pas l’organisme public le plus connu de notre cher Royaume, mais elles sont désormais le lieu de rencontre privilégié de tous ceux qui s’intéressent à leur arbre généalogique. Car les archives des registres paroissiaux et des registres d’État civil sont aujourd’hui accessibles très simplement sur le Net.

Pour réaliser cet exploit, les Archives de l’État ont scanné 15 millions de pages d’actes divers ces dernières années. Les documents, dont des actes de naissance, de mariage et de décès, peuvent désormais être lus directement sur votre navigateur. Vous épluchez la base de données par un sous-site distinct, accessible à l’adresse search.arch.be.

Outre la version numérique des registres paroissiaux et de l’État civil, les Archives de l’État proposent également le moteur de recherche « Rechercher des personnes » qui compte plus de 20 millions de noms. Le résultat d’un travail d’encodage de centaines de bénévoles.

Jusque 1912

La loi sur la protection de la vie privée interdit la publication de données de moins de 100 ans. C’est pourquoi seules les données du 16e siècle à 1912 sont en ligne.

Les Archives de l’État ont commencé la numérisation des archives début 2002, mais le projet « Digit » financé par le Service public de programmation (SPP) Politique scientifique a permis de travailler à plus grande échelle.

Pour la numérisation des registres paroissiaux, les registres originaux ont été scannés. La numérisation des actes d’État civil s’est effectuée en collaboration avec « Familysearch », la plus grande organisation généalogique au monde.

Durant la phase de test de ces derniers jours, les Archives de l’État ont enregistré 75.000 visiteurs uniques sur le site et plus de 1,5 million d’images ont été consultées, selon les Archives de l’État.