Posté le 8 mai 2014 par Vincent Papaleo

Google lance un nouvel outil TICE

ClassroomSi vous suivez la T-Zine régulièrement, vous aurez certainement remarqué que les outils TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) sont « tendance » depuis quelques mois. Quelles que soient les raisons de l’engouement suscité par ce type d’outils, on ne peut que s’en réjouir, puisque même Google suit la mouvance en lançant Classroom, un service gratuit de la suite Google Apps for Education offrant aux enseignants une plateforme d’échange avec les étudiants on ne peut plus pratique.

L’outil, disponible depuis hier, vise en premier lieu une plus grande rapidité de communication entre le professeur et ses élèves en offrant une plateforme pour les différents flux de documents. L’exemple type de flux dans le monde de l’enseignement est bien entendu le devoir que le professeur donne à sa classe. Classroom lui permet justement de distribuer ce devoir aux élèves et de le collecter facilement puisque les étudiants peuvent emprunter la même voie pour rendre leurs copies. Le corrigé suivra bien entendu la même procédure via Classroom ou Docs. Pour réaliser ce nouvel outil, Google s’est appuyé sur Google Drive, où peuvent venir prendre place tous les supports de cours.

En sus de ce flux pour les devoirs et de cet espace de stockage pour les documents de cours, Classroom offre également au professeur la possibilité de faire des annonces ou de poser des questions à la classe. Du côté des élèves, l’outil permet la publication de posts pour aider l’un ou l’autre camarade de classe et dédie une page spécialement conçue à l’affichage de tous les devoirs. L’application étant gratuite et confidentielle (seuls les élèves membres d’une classe au sein de Google Apps for Education de leur école peuvent accéder aux documents), elle pourrait attirer de nouvelles écoles et professeurs séduits par la politique « zéro papier » ou soucieux d’utiliser des outils informatiques pratiques et rapides. À condition, bien entendu, que tous les élèves disposent du matériel informatique nécessaire et d’une connexion au Net, ce qui est loin d’être acquis !