Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

juin 2016

Posté le 24 juin 2016 par L'Echo

Une navigation plus rapide et plus sûre avec Brave

Bravebrowser

2016 s'annonce décidément comme une année fertile pour les navigateurs. Après vous avoir présenté en avril la première version de Vivaldi, le projet prometteur de l'ex-numéro un d'Opera, Jon von Tezchner, c'est maintenant au tour de Brave. Ce nouveau venu se targue de proposer des vitesses de navigation et une confidentialité accrues sur le Web, et vous débarrasse au passage de toutes ces publicités invasives.

Les utilisateurs d'Android connaissent sans doute déjà ce navigateur sous le nom de Link Bubble. Cette app mobile change aujourd'hui de nom et fait également son apparition sur iOS. La version de bureau pour Windows, Mac OS et Linux – 0.10.dev – se trouve encore à l'état embryonnaire et est surtout destinée aux développeurs, mais rien ne vous empêche de déjà utiliser ce navigateur.

Petit coup de pouce

L'instigateur de Brave n'est autre que Brendan Eich, l'un des fondateurs du Mozilla Project (surtout connu pour son Firefox). En tant que logiciel open-source, Brave repose sur le navigateur Web Chromium associé au moteur Blink. Particularité de ce navigateur : les mouchards sont automatiquement bloqués, ce qui empêche les sites de collecter des informations sur les utilisateurs. C'est non seulement une très bonne nouvelle pour votre vie privée, mais cela devrait en outre permettre au navigateur de tourner plus rapidement. Selon le développeur, la technologie derrière une page Web représente environ 60 % du temps de chargement. « 20 % de ce temps est consacré aux mouchards qui tentent d'en savoir un maximum sur vous. Si vous les éliminez, l'information apparaîtra plus vite à l'écran », argue-t-on chez Brave.

Le navigateur vous débarrasse également de ces horribles publicités oppressantes susceptibles elles aussi de ralentir le temps de chargement. Cela ne veut pas dire que Brave est totalement dénue de réclames. Les publicités sont en effet remplacées par les messages promotionnels (plus) pertinents vendus par l'entreprise de Brendan Eich. Elles ne sont pas liées à des mouchards qui transmettent vos données aux annonceurs, mais choisies à l'aide de l'historique de navigation (anonymisé) de l'utilisateur.

La répartition des revenus publicitaires prévue par Eich a également de quoi surprendre : 15 % vont directement à Brave, 55 % au fournisseur de contenu et 15 % aux partenaires publicitaires, mais les 15 % restants sont destinés aux utilisateurs du navigateur. Ces derniers peuvent ensuite faire don de leurs gains via des « micopayments » aux bloggeurs et autres créateurs de contenu qui méritent selon eux un petit coup de pouce. Nous n'en sommes pas encore là, mais nous suivrons bien entendu de très près les évolutions de Brave.

Michel van der Ven

Posté le 24 juin 2016 par Vincent Papaleo

Des quizz à toutes les sauces

QuizzPour animer une réunion, récolter l’avis d’un public ou encore lancer un brainstorming sur l’une ou l’autre matière, il n’y a pas de secret : rien de tel qu’un bon petit questionnaire! Et qui dit questionnaire, dit QuizzYourself, tout du moins si vous désirez un outil puissant, esthétique et facile d’utilisation.

La création même du questionnaire ne demande aucune qualité technique, il suffit de paramétrer le sondage, d’entrer les informations exigées pour participer (malin pour collecter les noms et les adresses email des participants !), de donner un titre, une rapide description et de composer vos questions. Vous aurez le choix entre 6 types de questions : de la question à réponse unique à la réponse libre en passant par la question à réponse multiple. Notez au passage qu’il n’y a aucune limite au nombre de questions posées. Le questionnaire peut ensuite être partagé avec l’assistance par email, sur les réseaux sociaux ou encore en l’intégrant à votre site. Et vous pouvez bien entendu directement projeter le questionnaire lors de votre réunion. Les réponses peuvent être collectées et analysées en temps réel. Vous pouvez même afficher les résultats dans un mode simplifié pour votre auditoire tout en gardant un autre écran détaillé pour vous. Autre fonctionnalité bien pratique : la possibilité d’afficher les résultats sous la forme d’un nuage de mots, ce qui aidera certainement vos collègues lors d’un brainstorming par exemple.

QuizzYourself est une solution très complète et professionnelle. Il est donc étonnant qu’il soit possible de l’utiliser gratuitement. Néanmoins, cette gratuité a des limites puisqu’il vous faudra passer par un abonnement payant si vous désirez garder plus de 3 questionnaires simultanément en ligne, augmenter le nombre maximum de répondants ou encore utiliser certaines fonctionnalités avancées.

Posté le 24 juin 2016 par Vincent Papaleo

Découvrez de nouveaux artistes grâce à une carte thématique

MusicroamerUn peu marre de la musique formatée entendue tous les jours à la radio et à la télé ? Si votre réponse est positive, il ne vous reste plus qu’à partir à la découverte de nouveaux talents ou d’artistes déjà confirmés mais que vous ne connaissez pas encore. Cependant, il vous faut un bon guide musical, un guide comme celui proposé par MusicRoamer.

La page d’accueil ne contient qu’un seul et unique encadré dans lequel vous devez taper le nom d’un artiste ou d’un groupe que vous appréciez. Cet artiste sera votre point de départ vers d’autres pépites qui sont dans le même univers musical. Une carte mentale va en effet être générée automatiquement sur ce critère d’univers musical et proposer d’autres interprètes. L’organisation de cette carte mentale se fait un peu à la manière d'un Pearltree à la différence près que vous pourrez d’un clic écouter ces interprètes et, par la suite, relancer une recherche pour trouver d’autres artistes du même genre musical. Découvertes assurées !

Le service est entièrement gratuit et tire ses revenus d’une autre fonctionnalité proposée : vous pouvez en effet, si l’artiste vous plait, directement suivre un lien vers iTunes afin d’y acheter son album. Pratique !

 

Posté le 24 juin 2016 par Vincent Papaleo

Partagez vos idées et collectez les avis de votre public

ReelLe partage en ligne de documents et plus particulièrement de présentations est rendu possible grâce à la présence d’un grand nombre de services sur le Web. Le problème étant que, la plupart du temps, ces services, ne proposent aucun retour de votre public. Sauf, si vous utilisez Reel

La grande force de ce service de partage en ligne est en premier lieu sa facilité d’utilisation puisqu’il ne vous ne devrez faire qu’une seule et unique chose : lui fournir votre présentation PowerPoint ou PDF. Reel se chargera du reste, c’est-à-dire d’afficher chaque page et de générer une adresse URL unique à partager avec votre public. L’autre grand avantage du service réside dans la possibilité pour le public de voter positivement ou négativement sur chaque slide présenté. Vous pourrez ensuite facilement collecter ces votes pour chacune des pages vues.

Cerise sur le gâteau : le service est gratuit, sans publicité, sans limite au niveau de la diffusion et ne demande en plus aucune inscription.

 

Posté le 24 juin 2016 par Vincent Papaleo

Ajoutez de la voix à vos slides !

PresentiousÀ la fin d’une présentation, il n’est pas rare que l’assistance demande le fichier utilisé pour la présentation. Dans ce cas, vous envoyez bien entendu vos slides PowerPoint sur leurs emails. Il y a cependant encore mieux à faire : leur envoyer votre présentation accompagnée de votre voix enregistrée lors de la réunion. Cela n’est pas compliqué, il suffit simplement d’utiliser Presentious.

L’utilisation de Presentious n’a rien de sorcier : importez votre présentation par un simple glisser déposer directement dans l’interface de Presentious et ce, que ce soit un format PowerPoint, OpenOffice, un fichier PDF ou encore Keynote. Une fois les slides en ligne, vous pourrez les faire défiler et appuyer sur un bouton pour enregistrer votre voix. Le travail d’enregistrement peut donc se faire soit chez soi, soit directement lors de la réunion. Vous obtiendrez au final une présentation en ligne qu’il sera possible de consulter et d’écouter via une url unique à partager avec votre auditoire ou encore à intégrer directement à votre site. Notez que si vous réaliser des réunions ou des conférences dans la langue de Shakespeare, vous pourrez profiter d’une fonctionnalité de retranscription écrite et automatique de vos propos.

Le service est entièrement gratuit, l’abonnement payant n’est présent que si vous désirez un support technique accessible 24 heures sur 24, un correcteur humain pour la retranscription écrite ou des fonctionnalités avancées d’édition.

Posté le 24 juin 2016 par Vincent Papaleo

Le MIT : un perruquier high-tech ?

CilliaPetite devinette : qu’ont en commun une moumoute et le MIT ? À moins de suivre l’actualité high-tech de près, vous ne pourrez répondre à cette devinette. La réponse est, de plus, étonnante : l’impression 3D !

Le MIT a en effet mis au point une imprimante 3D capable de produire des cheveux. Et ne pensez surtout pas que cela fut une partie de plaisir car imprimer des cheveux requérait auparavant une puissance et un temps de calcul phénoménal pour modéliser chaque cheveu, envoyer cette modélisation à un logiciel de représentation et le « traduire » finalement en pixels pour l’imprimer couche par couche. Le MIT a donc développé un nouveau programme, baptisé Cillia, qui ne demande à l’utilisateur que l’angle, la densité, l’épaisseur et la longueur des cheveux désirés. Le « truc » du MIT pour éviter le long temps de calcul a été de modéliser le cheveu en un empilement de pixels à l’épaisseur de moins en moins importante en partant de la base jusqu’à la pointe. Les données entrées par l’utilisateur permettant de faire varier cet agencement et d’obtenir la taille et l'épaisseur des cheveux demandés.

Outre la production de postiches de tous poils, les chercheurs du MIT pensent utiliser ces cheveux imprimés comme de nouveaux matériaux aux propriétés inédites comme la détection, l’adhésion ou encore le déplacement. Exemples parmi d’autres : une peluche qui réagit de manière différente lorsqu'elle est caressée dans le sens du poil ou la mise en contact de deux types de cheveux pour obtenir un effet velcro ou encore un système de tri automatique d’objets selon leurs poids. Les applications sont tout simplement innombrables!

Posté le 24 juin 2016 par Vincent Papaleo

Le Japon veut envoyer sur Mars des machines de construction autonomes

MarsLe Japon, et plus particulièrement l’agence aérospatiale japonaise (JAXA), a dans sa ligne de mire la Lune et Mars. Le pays vise une mission habitée sur notre satellite d’ici 2030. Pour y parvenir et construire des habitations sur notre satellite, la JAXA s’est associée à une entreprise japonaise, Kajima, spécialisée dans la construction de bâtiment afin de développer des machines de construction complètement autonomes.

Il faut dire que Kajima n’a pas été choisie par hasard : la société a déjà développé A4CSEL, un système de construction autonome qui permet à un seul opérateur de guider via une tablette plusieurs engins de construction. Ces engins, une fois leurs instructions reçues, utilisent leur système GPS et leur accéléromètre pour remplir les tâches de manière autonome. Cette alliance de l’agence aérospatiale japonaise avec une société de construction high-tech ayant déjà à son actif la construction de barrages au pays du soleil levant a pour objectif final non pas la Lune mais bien, une décennie plus tard, la colonisation de Mars !

Les japonais ne sont cependant pas encore sur la planète rouge, ni sur la Lune d’ailleurs. Il leur faudra auparavant alléger le matériel afin qu’il puisse être envoyé à moindre coût dans l’espace ,rendre le système complètement autonome et interconnecter les machines au niveau des communications, ce qui est encore loin d’être le cas !

 

Posté le 24 juin 2016 par Vincent Papaleo

Tumblr suit le mouvement avec de la vidéo en streaming

TumblrLa mode du moment est à la vidéo en direct. Même la plateforme de micro-blogging Tumblr s’y est mise avec, depuis mardi dernier une nouvelle fonctionnalité permettant de partager des vidéos en direct, une fonctionnalité qui devrait exploser dans les prochaines semaines grâce à de nombreuses alliances.

Contrairement à Facebook, Google ou encore Twitter, le site détenu par Yahoo! a préféré nouer des partenariats avec des grands noms de la vidéo en ligne comme Youtube, Kanvas ou Upclose pour ne citer qu’eux et ce, afin d’intégrer leurs services dans sa propre plateforme. Cette intégration de l’ensemble de ces grands acteurs dans Tumblr devrait être finalisée d’ici quelques jours.

Les premières vidéos partagées ont d’ores et déjà fait leur apparition sur ce nouveau service de Tumblr, d’autres devraient suivre via des partenariats qui sont en cours de négociation. Ces partenariats seront noués avec des médias tels que MTV, Mashable ou encore le Huffington Post, le but étant que ces médias utilisent la plateforme de Tumblr pour diffuser leurs événements en direct.

Posté le 24 juin 2016 par Vincent Papaleo

Une nouvelle chaîne d'information lancée par BitTorrent

BittorrentNon, BitTorrent n’est pas qu’une plateforme dédiée au piratage mais bien une entreprise dont la technologie P2P est largement utilisée par les pirates, nuance ! D’ailleurs, BitTorrent compte bien prouver son professionnalisme en lançant une chaîne TV utilisant bien entendu le P2P et sa plateforme de streaming vidéo BitTorrent Live.

Cette future chaîne, dont le lancement a été officialisé en mai dernier, ne diffusera pas de manière continue mais sélectionnera uniquement les sujets importants concernant tout autant l’actualité politique que sportive, culturelle ou encore technologique. Cette limitation ne devrait durer qu’un temps car la chaîne, baptisée BitTorrent News, a l’ambition de s’étendre à l’internationale après avoir mis en place une première petite structure de journalistes à San Francisco.

Pour l’heure, la chaîne est encore inactive mais on peut lire sur le site de sa plateforme de streaming multicanal BitTorrent Live qu’elle sera disponible sur Apple TV, iOS ainsi qu’Android dans peu de temps. Pour le reste, peu d'informations ont filtré, si ce n’est que le service sera disponible cet automne, juste à temps pour les élections présidentielles américaines.

Posté le 17 juin 2016 par Vincent Papaleo

En avant la musique !

InstrumentCe Week-end, c’est la fête de la musique, l’occasion idéale pour découvrir ou faire découvrir à vos petites têtes blondes les instruments qui composent un orchestre philarmonique et plus particulièrement celui de Paris sur le site Figure de notes.

L’Orchestre Philarmonique de Paris nous propose ici est superbe site qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte si l’on veut faire connaissance avec la musique classique, les instruments et bien entendu les musiciens qui en jouent. Cette découverte se fera grâce à une superbe infographie montrant la composition et l’emplacement des instruments par famille. Un clic sur l’une de ces familles, que ce soit les bois, les percussions, les cuivres ou les instruments à cordes, vous amènera vers une série de vidéos en pleine page de musiciens présentant et jouant de leurs instruments. Ces vidéos sont extrêmement bien réalisées et le son est irréprochable, d’autant plus si vous vous donnez la peine de brancher votre PC sur de bonnes enceintes.

En sus de l’infographie et des vidéos, vous trouverez également une foule d’informations sur l’histoire, l’utilisation et la place des instruments dans l’orchestre. Il ne vous restera plus qu’à tester vos connaissances acquises grâce à un quizz musical. Encore une fois : à ne manquer sous aucun prétexte !

Suivez T-zine aussi sur Twitter Facebook RSS