Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

juillet 2016

Posté le 22 juillet 2016 par Vincent Papaleo

K7 audio à gogo

SuanSuan (acronyme de Stayed Up All Night) est un petit service en ligne qui vous permettra de composer des playlists Youtube bien sympa. Toute l’originalité et le fun de Suan réside dans la forme que vont prendre ces playlists, celle de K7 audio sur bande !

Vous l’avez compris, Suan s’adresse principalement à cette génération nostalgique des K7 qui rembobinait avec un crayon et qui pestait sur les lecteurs bouffeurs de bandes ! Le service en lui-même est très simple puisqu’il suffit de choisir un type de K7, de la décorer avec l’un ou l’autre accessoire mis à disposition et d’ajouter les morceaux Youtube grâce au moteur de recherche intégré au service. Il ne vous restera plus ensuite qu’à partager votre K7 avec vos amis.

Le service est gratuit. Cependant, pour créer votre collection de K7, il vous faudra passer par une inscription en bonne et due forme avec votre compte Facebook ou votre compte Google. Nostalgique, pas vieux-jeux !

Posté le 22 juillet 2016 par Vincent Papaleo

La boite à idées

KomunidKommunID est un tableau de liège virtuel et en ligne qui vous permettra d’épingler facilement toutes vos idées sous la forme de petites fiches. Le service est idéal pour obtenir un retour sur l’une ou l’autre idée ayant germé dans votre esprit.

En quelques secondes vous pourrez publier votre idée et l’expliquer en quelques mots sur une petite fiche. Cette idée sera soumise aux membres du réseau KomunID qui pourront à leur tour la commenter et plébisciter l’idée par un système de vote. Les idées recueillant le plus de vote sont mises à l’honneur sur la page d’accueil du site. Vous pouvez également lancer une recherche par mot-clé afin de trouver de nouvelles idées, donner votre avis sur ces dernières ou suivre un membre ayant, à vos yeux, de bonnes propositions.

KomunID peut également, grâce à la possibilité de rendre privées certaines idées, être utilisée au sein d’une société comme boite à idées ou petit outil de brainstorming. Le tout est proposé gratuitement et emballé dans un design plutôt agréable. Il ne vous reste plus qu’à vous creuser les méninges !

Posté le 22 juillet 2016 par Vincent Papaleo

Un simple petit bloc-notes en ligne

TextpadDes services de traitement de texte, on en trouve à foison sur le Net. Cependant, si vos besoins se limitent à une simple prise de note en réunion ou alors que vous surfez d’une page à l’autre sur le Net, le service offert par TextPad suffira amplement !

Il faut voir TextPad tout au plus comme un bloc-notes en ligne, il ne vous rendra aucun autre service. Une fois arrivé sur la page d’accueil, vous pourrez directement vous lancer dans l’écriture. L’éditeur ne comprend pratiquement pas de fonctionnalités, vous pourrez tout au plus changer la couleur de fond, sauvegarder votre travail, l’effacer ou le télécharger dans un format TXT. Côté pratique, si vous quittez l’éditeur et que vous y revenez plus tard, vous retrouverez votre travail là où vous l’aviez abandonné.

TextPad est évidemment gratuit et ne demande aucune inscription. Tout l’intérêt du service réside dans le fait qu’il vous est possible de prendre des notes facilement en ayant uniquement votre navigateur web ouvert. Et puis, c’est tout !

Posté le 22 juillet 2016 par Vincent Papaleo

La petite histoire des enfants

StorybirdPour donner le goût de l’écriture à vos rejetons et, en même temps, stimuler leur imagination, rien ne vaut StoryBird, un service permettant de créer seul ou à plusieurs des livres numériques.

Le principe de départ est simple puisqu’une fois que vos élèves ou vos enfants auront pioché un style d’image dans la pictothèque de Storybird, ils pourront directement se lancer dans l’écriture, la première image faisant office de point de départ pour leur imagination. Les enfants pourront également insérer des images qui apparaitront sur le côté des pages comme autant de jalons pour leur imagination. L’histoire elle-même pourra prendre place sur une ou plusieurs pages selon les désirs et les envies des petites têtes blondes. Le texte est inséré dans des champs prédéfini afin qu’une fois l’histoire terminée, le système se charge de la mise en page du livre illustré.

Storybird peut également servir de bibliothèque en ligne pour toutes les histoires inventées par vos enfants ou vos élèves, des histoires qui peuvent être bien entendu partagées en mode public ou rester privées. Le tout est proposé gratuitement si vous travaillez dans l’éducation. En tant que parent, vous pouvez également utiliser les services de Storybird gratuitement mais avec des fonctions limitées. À garder précieusement pour les jours de pluie !

Posté le 22 juillet 2016 par Vincent Papaleo

Un robot-jardinier pour votre potager

FarmbotAprès un premier essai, si votre potager ressemble en fin de saison à un banquet pour une armée d’insectes et si vous n'avez récolté, tout au plus, qu'une chétive endive, une carotte famélique, deux trois tomates-cerises et un bon mal de dos, ne jetez pas l’éponge! Si vous êtes un bon bricoleur, vous pouvez toujours vous lancer dans la fabrication un véritable robot-jardinier: Farmbot.

Farmbot est un bras motorisé se déplaçant sur 3 axes et qui, grâce à ses têtes interchangeables, va se charger de planter, arroser et entretenir un petit potager. Farmbot dispose même d’une petite caméra de surveillance lui permettant de repérer les mauvaises herbes afin de les enfouir sous la terre. Une interface web permettant de « composer » son potager a également été développée pour jardiner à distance. Il est l’œuvre d’une petite équipe de californiens qui a mis au point un kit de construction et les logiciels nécessaires à son bon fonctionnement.

La bonne nouvelle est que Farmbot est proposé en open source. Vous pouvez donc télécharger les plans et les codes sources gratuitement. Si vous n’êtes pas un bon bricoleur, il vous faudra malheureusement y mettre le prix fort puisque, livraison comprise, Farmbot coûte environs 2900 euros ! Un peu cher pour quelques légumes…

Posté le 22 juillet 2016 par Vincent Papaleo

L'éclairage intelligent

EclairageDepuis 2011, notre pays éteint l’éclairage sur les autoroutes lors des heures creuses la nuit. Pourtant, des solutions existent pour n’éclairer que lorsqu’une voiture, un cycliste ou même un piéton vient à passer. La Solution de l’entreprise Karanwantech en est un exemple type...

C’est grâce à un analyseur d’images baptisé Kara que les lampadaires développés par cette entreprise française s’activent. Le capteur, installée dans un lampadaire à LED, distingue les variations lumineuses durant la nuit et est capable de reconnaître, d’identifier et de suivre un objet en déplacement. Selon la vitesse de déplacement et la reconnaissance de l’usager (voiture, cycliste, piéton), Kara va adapter son intensité lumineuse. Le système a été testé avec succès à Toulouse sur une durée d’un an : la facture électrique a diminué de 67%.

La France n’est pas la première à travailler sur ce type de projet puisque de l’éclairage intelligent a d’ores et déjà été mis en place à Grâce-Hollogne en 2013. Le système GEPPADI (pour Gestion de l’Eclairage Public des Parcs d’Activités, Durable et Intelligente) avait déjà fait ses preuves en son temps. À quand une généralisation de ce type de système durable et beaucoup moins énergivore que nos vieux lampadaires?

 

Posté le 22 juillet 2016 par Vincent Papaleo

Maison et voiture, la nouvelle symbiose énergétique ?

Maison-voitureLes efforts de recherche fournis ces dernières années dans le secteur de l’énergie durable tournent principalement autour de deux pôles, ceux de la voiture et de la maison. Des chercheurs du laboratoire américain Oak Ridge ont mis en commun ces deux pôles énergivores pour former une sorte de symbiose électrique.

Le projet comprend la construction d’une petite habitation grâce à une énorme imprimante 3D. Cette maison, une fois équipée de panneaux solaires, pourrait alimenter une voiture hybride fonctionnant au gaz et à l’électricité. Le contraire serait également possible puisque la voiture pourrait fournir la maison avec son surplus en électricité et ce, via un transfert par induction.

L’objectif des chercheurs est de créer de mini-réseaux afin d'optimiser la production et la consommation d’énergies renouvelables. Le projet sera, dans un premier temps, destiné à la construction de maisons dans des endroits n’ayant pas d’accès constant à l’électricité.

Posté le 22 juillet 2016 par Vincent Papaleo

De la réalité « mixée » chez Google ?

CasqueLe succès du jeu Pokemon Go annonce-t-il l’arrivée sur le marché d’applications beaucoup plus axées sur la réalité augmentée que sur la réalité virtuelle ? On peut se poser la question puisque même Google, après avoir annoncé l’abandon de son projet de casque VR autonome, semble déjà travailler sur un autre casque qui mélangerait la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

Selon Engadget, ce casque posséderait bien entendu un écran mais proposerait également des fonctions beaucoup plus centrées sur la réalité augmentée. Il ne serait pas nécessaire de le coupler à une smartphone ou à un PC, le casque étant tout à fait indépendant. L’objectif de ce projet ne serait pas uniquement la production d’un casque de réalités « mixées » mais plutôt la mise en place d’une stratégie générale et à plus long terme pouvant déboucher sur de nouvelles technologies.

Il va de soi que les informations restent floues sur ce sujet, aucune date de commercialisation n’a été pour l’instant divulguée. Quoi qu’il en soit, Google ne peut se permettre de passer à côté des technologies de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, le succès de Nintendo avec Pokemon Go le prouve amplement !

Posté le 20 juillet 2016 par L'Echo

Réduisez votre prime d’assurance auto avec un Safety Stick

Safetystick

Le principe existait déjà depuis longtemps à l’étranger, mais cette technologie arrive aujourd’hui aussi chez nous : le Safety Stick est un petit appareil qui surveille votre comportement au volant et calcule sur cette base votre prime d’assurance d’auto. Kegels & Van Antwerpen est la première compagnie d’assurance belge à proposer cette formule en Belgique, tant pour les particuliers que pour les entreprises.

Le Safety Stick est une sorte de clé qui se branche sur le port OBD de la voiture. C’est ce même port qui est utilisé par les garagistes pour obtenir toutes sortes d’informations et dresser un diagnostic de la voiture. Doté d’un module GPS et d’une connexion mobile, l’appareil contrôle, à l’aide de la vitesse mesurée et d’autres paramètres (accélérations rapides, freinages brusques...), le comportement de l’automobiliste. Ce dernier reçoit ensuite une analyse après chaque trajet. Les informations peuvent également être communiquées à d’autres personnes intéressées, comme les parents (qui savent ainsi immédiatement si leur fils ou fille fait des bêtises au volant) ou les employeurs dont le personnel passe de nombreuses heures sur la route. Toute triche est exclue, car dès que l’appareil est débranché, un avertissement est immédiatement envoyé par SMS et par e-mail.

Les conducteurs les plus consciencieux – qui respectent les limitations de vitesses et autres règles du code de la route – sont récompensés par une baisse de leur prime d’assurance. Selon Kegels & Van Antwerpen, le gain peut atteindre jusqu’à 50 % de la facture, hors économies de carburant. Les jeunes automobilistes irréprochables sont également récompensés par le respect de leur vie privée : tant qu’ils se tiennent à carreau, leurs destinations, vitesses et heures de déplacement demeurent privées (et ne sont donc pas accessibles aux parents). Les entreprises qui souhaiteraient équiper leur flotte d’un Safety Stick peuvent opter pour un module track & trace permettant de contrôler à tout moment où un véhicule se trouve et quel trajet il a effectué.

Michel van der Ven

Posté le 18 juillet 2016 par L'Echo

Mise à jour "Anniversaire" de Windows 10 le 2 août

Win10anniversary

Le 29 juillet, Windows 10 soufflera sa toute première bougie. Pour marquer le coup, Microsoft proposera quelques jours plus tard, le 2 août très exactement, une mise à jour « anniversaire » de son système d’exploitation incluant plusieurs nouvelles fonctionnalités. La rédaction vous en présente les principales.

En près d’un an, Windows 10 comptabilise plus de 350 millions de mises à niveau. Cette vitesse d’adaptation surpasse toutes les précédentes versions de Windows. En Belgique, depuis le mois de juillet, le système d’exploitation supplante même Windows 7 – bien plus populaire que le décrié Windows 8/8.1 – en nombre d’ordinateurs équipés. Le 2 août sortira donc la première mise à jour majeure de Windows 10, gratuite pour peu que vous ayez migré vers Windows 10 avant le 30 juillet. C’est en effet à cette date que prendra fin l’offre de mise à niveau gratuite et qu’il vous faudra sortir votre portefeuille pour profiter du dernier système d’exploitation Windows : 135 € pour la version Home, 279 € pour la version Pro. À moins bien sûr que vous n’achetiez prochainement un nouvel ordinateur de bureau, portable ou tablette, lequel sera par défaut équipé de Windows 10.

"Windows 10 devient payant au-delà du 29 juillet"

La mise à jour anniversaire apporte plusieurs améliorations. Voici selon nous les cinq principales.

    • Après la mise à jour, vous ne serez plus obligé de toucher votre téléphone si vous recevez ou souhaitez envoyer un SMS : vous le ferez bientôt via une fenêtre pop-up ou sur votre bureau. La technologie sous-jacente pourra, d’après Microsoft, aussi être utilisée par d’autres services de messagerie, comme WhatsApp ou Facebook Messenger.
    • Grâce à la fonction Continuum, vous pouvez déjà relier certains Windows Phone à un écran externe et à un clavier via une station d’accueil, de quoi obtenir un PC de bureau presque à part entière. La nouveauté réside dans le fait qu’il sera désormais également possible d’utiliser – sans fil – l’écran et le clavier d’un autre ordinateur. Cela fonctionnera avec tous les appareils Windows 10, à condition naturellement que le propriétaire de l’appareil en question y ait consenti. Notons également que le téléphone ne pourra accéder qu’au hardware de l’ordinateur « étranger », et non aux données qu’il contient.

Win10anniversary2

    • Un Windows Ink Workspace fait son apparition, qui réunit de façon pratique les outils que vous pouvez utiliser avec un stylet comme le Surface Pen. Vous y trouverez un carnet de croquis où vous pouvez dessiner librement, des post-its virtuels avec reconnaissance de signature, et des liens vers d’autres applications compatibles avec le stylet, comme OneNote, Edge et les nouvelles apps du Windows Store.
    • À partir de la mise à jour anniversaire, le navigateur Edge supportera les fameuses extensions, de petits add-ons qui ajouteront de nouvelles fonctionnalités au navigateur. Comme par exemple des adblockers pour éviter les publicités, Microsoft Translator pour traduire le texte d’une page Web, un bouton Pin it pour Pinterest et des petits utilitaires pour des boutiques en ligne comme Amazon. Selon Microsoft, Edge se montrera également moins gourmand en énergie, une bonne nouvelle pour la batterie de votre ordinateur portable.

Win10anniversary3

  • Windows 10 gagne en sécurité. Avec Windows Hello (une protection biométrique sur la base de votre empreinte digitale, visage ou iris), vous pourrez désormais vous connecter en toute sécurité, mais sans mot de passe, à des apps telles que Dropbox et iHeartRadio. Edge supportera également l’authentification biométrique, par exemple pour se connecter à des sites Web avec un scan d’empreinte digitale. Enfin, Windows Defender sera également amélioré. Le logiciel de protection de Windows 10 réalisera désormais, si vous le souhaitez, des analyses périodiques et vous informera des éventuels risques à l’aide de notifications.

 

Michel van der Ven

Suivez T-zine aussi sur Twitter Facebook RSS