Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

septembre 2016

Posté le 30 septembre 2016 par Vincent Papaleo

L’installateur en masse

NiniteLe plus gros problème lorsque l’on installe ou réinstalle un ordinateur avec un système d’exploitation Windows n’est plus vraiment le système d’exploitation mais bien les nombreuses applications pêchées sur le Net au fil de vos besoins. Ce temps perdu à la réinstallation peut être pourtant évité grâce aux services de Ninite.

Ce service en ligne propose de réinstaller toutes vos applications favorites en un tournemain. Il suffit de cocher les applications directement sur la plateforme pour créer un fichier d’installation qu’il vous suffira ensuite de télécharger et de lancer sur votre machine. Les applications présentes dans la liste sont parmi les plus couramment utilisées, vous y trouverez certainement votre bonheur. Ninite se chargera de choisir la bonne version pour vous, refusera toute installation de toolbars et autre pourriciel, choisira la langue selon votre système d’exploitation, n’installera pas un logiciel déjà présent et à jour, etc… Bref, Ninite fait bien les choses !

Le service est gratuit, sans publicité et va chercher les logiciels directement chez l’éditeurs, pas sur des sites de téléchargement tierces. À garder bien précieusement dans vos favoris en ligne car, un jour ou l’autre, c’est certain, vous trouverez ça génial !

Posté le 30 septembre 2016 par Vincent Papaleo

Le transfert de fichier se réinvente

SmashNon, dans le domaine du transfert de fichiers, tout n’est pas encore dit. Il suffit de jeter un œil à Smash pour en être persuadé !

Le tout nouveau, tout beau service de transfert en ligne Smash propose quelques fonctionnalités qui pourraient faire la différence face à la concurrence. En premier lieu ou soulignera l’absence de limitation dans la taille des fichiers à transférer. Ensuite, une esthétique réussie qui a même pris en compte le confort de l’utilisateur en proposant un joli diaporama lors du chargement de votre fichier. Ce chargement est lancé par un simple glisser-déposer dans l’interface de Smash. Vous recevrez en échange soit une URL à partager, soit un email à envoyer à une liste de destinataires. Les destinataires en question pourront prévisualiser le fichier avant de décider s’ils le téléchargent ou pas. Pratique: vous serez prévenu lorsque l’un des destinataires lance le téléchargement du fichier que vous partagez.

Le service est entièrement gratuit et sans publicité. Vous devrez néanmoins prendre en compte l’effacement automatique de vos fichiers uploadés après 7 jours et l’absence de tout système de cryptage et de sécurité renforcée.

Posté le 30 septembre 2016 par Vincent Papaleo

Publiez votre propre magazine en ligne

YumpuYumpu est un service on ne peut plus pratique pour créer sa propre revue en ligne à partir de documents PDF.

Yumpu ne demande que quelques minutes pour transformer un simple document PDF en véritable magazine à feuilleter directement en ligne. L’affichage profite des serveurs d’Amazon Cloud pour offrir un confort et surtout une vitesse et donc une fluidité remarquable. La création même du magazine ne demande aucun effort : il suffit de glisser-coller votre fichier PDF directement sur la plateforme. Une fois créé, votre magazine sera automatiquement référencé afin d’attirer le plus de lecteurs possibles et aider à faire de votre magazine en ligne est vrai succès.

La version gratuite du service intégrera des publicités dans votre fichier. Vous pouvez cependant tester durant 30 jours la version sans pubs et, si le service vous a persuadé, vous pourrez ensuite opter pour un abonnement payant. Notez que ces abonnements payants incluent une longue liste de fonctionnalités qui sont résolument tournées vers les professionnels de la publication.

 

Posté le 30 septembre 2016 par Vincent Papaleo

Vos favoris en ligne, partagés et enrichis

DiigoLa sauvegarde et le classement centralisé de vos lien web favoris passe peut-être déjà par l’utilisation d’une application tierce installée dans votre navigateur. Si ce n’est pas encore le cas ou que vous voulez en tester en autre, n’hésitez pas et rendez-vous sur la page de Diigo

L’outil, une fois installé dans votre navigateur, vous permettra de sauvegarder à la volée toutes les pages web dénichées au fil de vos surf. Mais pas seulement ! Outre la sauvegarde et l’organisation de vos favoris avec un système de tags, Diigo vous permettra de surligner l’un ou l’autre passage ayant trouvé grâce à vos yeux et d’accompagner vos ressources sauvegardées d’une petite note ou d’un commentaire. Autres fonctionnalités bien pratiques : la possibilité d’uploader un fichier PDF et de créer une note rapidement et directement dans votre bibliothèque en ligne.

Ces ressources sauvegardées et créées dans votre espace personnel peuvent être partagées avec des groupes que vous définirez comme bon vous semble. Diigo n’est donc pas un simple outil de curation mais bien un outil qui se veut également collaboratif et résolument tourné vers le partage. Le tout peut être utilisé gratuitement à condition d’accepter la publicité et quelques limitations. Les abonnements sont néanmoins franchement abordables puisqu’ils démarrent à un peu plus de 6 euros par an.

Posté le 30 septembre 2016 par Vincent Papaleo

Un Raptor pour Mars

FuséeCette semaine, les journaux ont fait leurs choux gras des déclarations d’Elon Musk qui veut envoyer des hommes sur Mars d’ici 2024. 2024, c’est demain et, au vu des récents échecs rencontrés par Space X, certains commencent à douter de la parole du génial milliardaire. Pour faire taire la critique, Elon Musk a dévoilé l’une de ses cartes maitresses : Raptor, son nouveau moteur de fusée.

Pour envoyer des hommes sur Mars, ils devront quoi qu’il en soit s’arracher à notre pesanteur terrestre. Pour ce faire, Elon Musk parie sur Raptor, un moteur de fusée hors du commun si l’on en croit les images et commentaires publiés sur Twitter par le PDG de Space X. Les tweets dévoilent en effet les tests menés avec Raptor et surtout l’impulsion de 3 mégas Newton produite durant plus de 380 secondes. En en croire les experts, c’est déjà une excellente performance pour un moteur encore au stade des premiers tests.

Les détracteurs d’Elon Musk rétorqueront certainement que détenir un moteur performant est une chose, mais envoyer des hommes sur Mars en est une autre. Peut-être. Il n’empêche que ce Raptor pourrait bien, un jour, amener l’humanité sur la planète rouge.

Posté le 30 septembre 2016 par Vincent Papaleo

Du son pour déplacer des objets à distance

GouttesQue l’on parle d’ondes sonores ou d’ondes lumineuses, on reste dans les même principes de base. Un hologramme lumineux a donc logiquement son pendant dans le monde sonore : l’hologramme acoustique. Cette technologie a un intérêt particulier puisqu’elle permet de déplacer des objets sans les toucher.

Rien de magique dans l’hologramme acoustique puisqu’il s’agit « uniquement » de créer un schéma d’interférences entre des ondes sonores pour parvenir à déplacer un objet. Il y a de cela un an, une équipe anglaise était d’ailleurs parvenue à réaliser l’exploit de faire léviter de petites billes de 4 mm de diamètre en polystyrène. C’est au tour à présent d’une équipe allemande composée de chercheurs du Max Planck Institute for Intelligent Systems et de l'université de Stuttgart de réaliser à nouveau ce tour de force mais cette fois, avec un matériel beaucoup plus simple que celui utilisé par les anglais. En lieu et place d’une multitude de transducteurs raccordés et finement réglés, les allemands n’utilisent qu’un seul transducteur et une imprimante 3D. L’imprimante produit un petit morceau de plastique qui, lorsque les ultrasons le traversent, produit des retards de phase et ce, selon l’épaisseur du plastique utilisé. Simple comme bonjour !

La méthodologie allemande permet le déplacement de microparticules à la surface de l’eau pour qu’elles prennent n’importe quelle forme, de faire léviter des gouttes d’eau ou encore déplacer des objets selon un chemin déterminé. Une telle technologie pourrait donner de très bons résultats dans, par exemple, le domaine médical avec la possibilité de livrer un médicament à un endroit déterminé du corps humain ou dans des opérations chirurgicales. De très nombreuses applications pourraient également voir le jour d’ici quelques années si les chercheurs parviennent à déplacer des objets plus volumineux.

Posté le 30 septembre 2016 par Vincent Papaleo

Le laser le plus puissant du monde

LaserLes outils utilisés pour l’étude de notre univers et bien connus du grand public sont principalement les observatoires terrestres et spatiaux. Pourtant, les scientifiques utilisent également une autre technologie tout aussi importante dans le cadre de leurs recherches : le laser. Le groupe français Thales vient justement de recevoir la commande de ce qui deviendra le laser le plus puissant au monde.

La commande passée à Thales provient de l’Institut national roumain de Physique et d’ingénierie nucléaire Horia Hulubei. Il sera utilisé dans le cadre de recherches en astrophysique, en science de la vie, science de la matière et en recherche nucléaire. Les chiffres de ce véritable monstre technologique sont à couper le souffle : 2400 m2 de surface, une consommation de 300 kW et une puissance délivrée atteignant 10 petawatts. Pour être exact, il s’agira en réalité de 2X 10 petawatts puisque 2 lasers ont été commandés par l’institut roumain.

Avec une telle puissance, les scientifiques vont tenter, à terme, de recréer un point d’énergie comparable à celui qui fut à l’origine du Big Bang. Ce n’est, ni plus, ni moins, que tenter de créer de la matière à partir du vide…

Posté le 30 septembre 2016 par Vincent Papaleo

Une IA qui ne manque pas d’air !

LoonLe fameux projet Loon de Google visant à connecter à l’Internet les populations vivant dans des régions éloignées ne disposant pas d’infrastructures ad hoc pourrait connaître un sérieux coup de boost grâce à l’intelligence artificielle.

Sur le papier, le projet semble assez simple : faire voler des ballons à 20 km d’altitude au-dessus de région difficilement accessibles afin d’offrir à la population un accès au Net. Pour ce qui est de la réalisation du projet, par contre, c’est une autre paire de manches. Il faut en effet prendre en compte les vents présents dans la stratosphère qui soufflent dans des directions et à des vitesses différentes selon l’altitude à laquelle se trouvent les ballons. Le labo X de Google a donc planché au départ sur des algorithmes complexes faisant descendre ou monter un ballon pour lui faire prendre la bonne direction. L’équipe en charge du projet vient cependant de révéler une nouvelle méthodologie basée sur de l’intelligence artificielle et testée avec succès au-dessus du Pérou. Le dispositif intelligent a d’ores et déjà parcouru des millions de kilomètres et engrangé un nombre impressionnant de données qui lui ont permis d’affiner son apprentissage. Le résultat est plus que satisfaisant : Plus de 20 000 modifications automatiques dans les réglages du ballon lui ont permis de rester en vol durant pas moins de 98 jours !

L’apprentissage de l’IA va encore se poursuivre dans les semaines et les mois qui viennent afin d’améliorer ses décisions et faire du projet Loon, peut-être, une réalité…

Posté le 23 septembre 2016 par Vincent Papaleo

Textes à trous…de mémoire !

KhuubeEn ce mois de rentrée scolaire, il nous est impossible de passer sans s’arrêter devant Khuube, un service de création de fiches pour les révisions qui va également créer des textes à trous pour aider à la mémorisation.

Khuube est un véritable tout-en-un pour les étudiant puisque le service intègre tous les outils nécessaires à l’étudiant avec, en premier lieu, un traitement de texte pour prendre des notes, importer des documents Word ou PDF et surtout pour surligner des passages dans l’une ou l’autre couleur. Sur base de ce document de travail, Khuube va créer une fiche comprenant tout ou une partie des notes surlignée selon les couleurs utilisées. Pour réviser son cours, l’étudiant pourra également lancer la création d’un texte à trous qui se basera également sur les couleurs surlignées. La première lettre du texte manquant apparaît afin d’aider au remplissage. Si l’élève se trompe deux fois, les mots manquants apparaissent. Tout simplement parfait pour une mémorisation efficace !

Dernières bonnes nouvelles pour les étudiants : le service se décline autant sous forme de logiciel que d’application en ligne et, surtout, il est entièrement gratuit !

Posté le 23 septembre 2016 par Vincent Papaleo

L'extracteur de vidéo Youtube

PeggoSi, pour vous, l’éternelle question sur la meilleure manière de sauvegarder une vidéo ou le son d’un vidéo Youtube directement sur son ordinateur n’est pas encore tout à fait tranchée, vous devez urgemment jeter un coup d’œil sur Peggo

Peggo est un service qui va vous permettre non seulement de récupérer une vidéo Youtube o, de la sauvegarder localement sur votre machine mais également d’en extraire la bande son ou de ne garder qu’un extrait de la vidéo téléchargée. Toutes ces manipulations se font le plus simplement du monde : en fournissant l’url de la vidéo désirée au système. Vous aurez dès lors accès à une sorte de table de montage en ligne qui vous permettra de récupérer le son en format MP3 ou la vidéo entière en MP4. Pour n’en retirer qu’un extrait, il vous faudra fournir à la table de montage un point de départ et un point de fin. Facile, non ? Notez qu’avant d’appuyer sur le bouton « télécharger », vous pourrez également choisir le taux de compression de la vidéo.

La gratuité de Peggo est en réalité très relative puisque vous devrez subir quelques publicités pour pouvoir réellement en profiter. Néanmoins, si ce n’est que pour une utilisation ponctuelle, le désagrément est franchement supportable.

Suivez T-zine aussi sur Twitter Facebook RSS