Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 17 octobre 2016 par L'Echo

Envoyez des e-mails et surfez plus rapidement avec iOS 10

Mailsafari

Les principales améliorations d’iOS 10 concernent les apps Messages, Cartes et Photos. Les autres nouveautés sont légèrement plus subtiles, mais non moins pratiques. Nous vous proposons à ce sujet deux astuces concernant Mail et Safari, qui vous permettront de gagner un temps précieux.

Les e-mails non lus d’abord

Votre messagerie déborde d’e-mails non lus ? Dans iOS 10 apparaît pour la première fois un petit bouton permettant de filtrer ces messages, afin de pouvoir tous les passer en revue. De quoi grandement vous faciliter la vie afin d’y répondre ou, au contraire, de les supprimer. En effet, vos messages non lus les plus anciens sont souvent tellement vieux qu’ils sont aujourd’hui totalement dépassés. Vous trouverez le nouveau bouton à gauche au bas de la boîte de réception, mais aussi dans la plupart des autres dossiers (Brouillons, Envoyés, Corbeille...).

Un tel bouton existait déjà dans iOS 9, mais Apple l’avait un petit peu trop bien caché. Si vous utilisez encore ce système d’exploitation, vous pouvez appliquer ce filtre de la manière suivante:

  • Depuis la boîte de réception: cliquez en haut à gauche sur Boîtes de messagerie et – sur l’écran suivant – en haut à droite sur Modifier.
  • Cochez Non-lus.
  • Fermez en cliquant sur Terminé afin d’appliquer le filtre.

Adieu onglets

Une autre nouveauté d’iOS 10 concerne plus spécialement le navigateur Safari. Vous pouvez enfin fermer simultanément tous les onglets ouverts. Bizarrement, cette fonction pratique est, elle aussi, bien dissimulée. Elle se cache sous le bouton onglet (les deux petits carrés), mais n’apparaît que si vous le maintenez longtemps enfoncé. Vous avez alors la possibilité d’ouvrir un nouvel onglet, mais aussi de fermer en une seule fois tous les onglets actifs. La fonction est également disponible dans l’aperçu des onglets. Vous devez pour ce faire maintenir le bouton Terminé enfoncé. Il suffisait de le savoir...

Michel van der Ven