Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 31 janvier 2017 par L'Echo

Au banc d’essai: la caméra de surveillance Nest Cam Outdoor

Nestout1

Une caméra de surveillance intérieure ne vous avertit que lorsque les cambrioleurs sont déjà rentrés. Si vous préférez être prévenu un peu plus tôt d’une possible effraction, mieux vaut opter pour une caméra intelligente extérieure. Ces dernières semaines, nous avons permis à la nouvelle Cam Outdoor de Nest d’épier nos allées et venues.

Hormis son boîtier totalement différent, qui protège l’appareil contre les intempéries, la Cam Outdoor est en réalité identique à la Nest Cam d’intérieur. Ce nouveau modèle est à nouveau extrêmement bien construit, filme en qualité Full HD 1080p et dispose d’un objectif grand angle de 130° avec une excellente vision nocturne. Le système de notification fonctionne également de la même manière : dès que la Cam Outdoor détecte un mouvement, vous recevez une notification sur votre smartphone, votre Apple Watch ou par e-mail. Ce message contient également une photo de l’activité suspecte, mais celle-ci ne permet pas toujours d’en distinguer la cause. L’app Nest vous permet alors de voir en direct de tels moments, afin d’identifier de vos propres yeux la nature du problème. Si vous voulez également enregistrer une vidéo des activités (potentiellement suspectes) afin de pouvoir les revisionner ultérieurement, vous devrez souscrire un abonnement à Nest Aware. Nous reviendrons sur ce service cloud, qui se révèle d’ailleurs plus pertinent pour une caméra extérieure que pour une surveillance intérieure.

Nestout3

Nous avions déjà pu découvrir la fonction « Parler & écouter » sur la Nest Cam, mais elle s’avère ici encore plus utile. Votre smartphone vous permet ainsi d’interagir avec quiconque se présente à votre porte, même si vous n’êtes pas chez vous à ce moment-là. Vous pourrez ainsi effrayer des personnes douteuses (en faisant comme si vous étiez présent) ou indiquer à un livreur qu’il peut laisser le colis chez le voisin. Durant notre test de la Nest Cam, nous avions surtout utilisé cette fonction pour faire comprendre aux enfants qu’ils ne pouvaient pas sauter sur les fauteuils en cuir…

Wanted : prise de courant

L’installation logicielle de la Cam Outdoor est un jeu d’enfant : scannez le code QR avec votre smartphone, et la caméra est automatiquement ajoutée à votre compte Nest. L’installation physique, par contre, est une autre paire de manches, car, si la Nest Cam peut être simplement posée sur une table ou un meuble, la caméra extérieure ne vous dispensera pas de sortir votre foreuse et votre tournevis. Le défi consiste surtout à trouver un endroit adapté et à dissimuler proprement les 7,5 mètres (!) de câble qui pendent à l’appareil (3 mètres à la caméra et 4,5 mètres à l’adaptateur). La hauteur idéale pour la Cam Outdoor se situe à environ 3 mètres : la caméra peut ainsi couvrir votre allée ou votre jardin tout en restant hors de portée des petites mains… Quiconque essaiera de vous chiper la caméra sera de toute façon d’abord filmé, et l’appareil déclenchera encore une alerte. Les voleurs sont prévenus.

Nestout2

Pour l’alimentation électrique, Nest recommande une prise de courant extérieure, mais située à un endroit auquel les bandits ne peuvent pas accéder facilement, par exemple derrière un portail ou un abri. Si des brigands parviennent à débrancher la prise, ils auront en effet carte blanche. Vous recevez certes une notification « hors ligne » lorsque votre caméra n’est plus accessible, mais vous recevez exactement le même message en cas de panne de courant ou d’Internet. Vous ne savez donc jamais ce qui se passe dans un tel moment. Vous n’avez pas de prise de courant extérieure ? Faites-en installer une par un électricien ou tirez le câble « simplement » à l’intérieur, via un trou dans le mur (que vous devrez naturellement isoler).

Pour fixer le câble au mur, le fabricant fournit neuf serre-câbles et autant de chevilles et de vis. Dommage qu’il ne soit pas possible de raccourcir le câble de l’adaptateur : chez nous, les 4,5 mètres étaient beaucoup trop longs, nous obligeant à rester avec un horrible « rouleau ». Naturellement, il y aura sûrement des utilisateurs pour qui 4,5 m seront à peine suffisants ou même trop courts. Nous préférons néanmoins nettement la solution de la Netatmo Presence, une caméra de surveillance intelligente qui remplace votre lampe extérieure – sans câblage supplémentaire. Avec deux inconvénients toutefois : la Presence coûte cent euros de plus (299 € contre 199 €) et, sans une lampe extérieure existante, placée à un endroit qui se prête à une caméra, vous n’irez pas bien loin.

Aimant puissant

Saluons enfin la flexibilité de la Cam Outdoor. Un aimant extrêmement puissant logé dans le support vous permet d’orienter la caméra dans presque toutes les directions, sans que l’appareil ne se détache (elle pourrait aisément servir de perchoir à un aigle). L’autre côté du support, qui se fixe à la plaque murale, est lui aussi magnétique. Cela vous permet par exemple de « coller » la caméra sur une gouttière, si vous en avez la possibilité.

Nestout5

Une fois la Cam Outdoor suspendue, il n’y a plus grand-chose à dire. À l’instar de son homologue d’intérieur, l’appareil détecte réellement chaque mouvement. Précisément ce que l’on attend d’un tel gadget, mais à une différence près : il y a toujours quelque chose qui bouge sur votre allée ou dans votre jardin ! Tout d’abord des voitures, des cyclistes et des piétons qui passent, mais aussi des feuilles qui volent, vos poules dans le jardin, le chat des voisins, des arbres qui dansent dans le vent… Conséquence : vous recevez à tout bout de champ des notifications sur votre smartphone, dont 99 % de type « fausse alerte ».

La solution à ce problème s’appelle Nest Aware, le service cloud optionnel de Nest pour lequel il vous faudra débourser chaque année au moins 100 € (et 50 € par caméra supplémentaire). Nest Aware vous offre un historique détaillé de vos vidéos, qui vous permet de revisionner vos films. L’abonnement de base conserve vos vidéos pendant dix jours, la formule plus chère (300 € par an) pendant trente jours. De plus, Nest Aware vous permet de créer des « Activity Zones » : des zones de l’image que vous souhaitez surveiller plus particulièrement ou au contraire exclure, comme les activités innocentes de votre poulailler. Mais Nest Aware y ajoute encore une fonction supplémentaire, indispensable pour une caméra extérieure : « Advanced Alerts », un joli nom pour « précision ». En analysant les images, le service tient en effet compte de toute une série de facteurs supplémentaires, comme la distance jusqu’aux objets, les changements de couleurs ou de textures (comme un nuage qui passe devant le soleil), et même des sons subtils mais innocents, comme le coassement des grenouilles en arrière-plan. Depuis peu, Nest Aware distingue également les humains des animaux, ce qui vous permet de recevoir une notification (ou, le cas échéant : de n’être averti que) lorsqu’une personne entre dans le champ. Pour ce faire, Nest a recours au savoir-faire de Google, autre filiale de la maison mère Alphabet.

Nestout4

Résultat de tous ces algorithmes : la Cam Outdoor ne se trompe plus que rarement, voire jamais, et vous êtes ainsi nettement moins dérangé par de fausses alertes. Et si l’une ou l’autre devait lui échapper, vous pouvez la traiter dans la pratique avec la même nonchalance qu’une réaction Facebook : y jeter un œil, faire glisser, terminé. Votre première impression (légère préoccupation ou panique) disparaît donc aussitôt, et vous conservez votre tranquillité d’esprit.

Conclusion

La Cam Outdoor est sans nul doute aussi réussie que la Nest Cam. Utilisée seule, elle vous prévient avant qu’un cambrioleur ne s’introduise chez vous et, pour peu que vous l’associiez à une caméra intérieure, plus rien ne vous échappera. Et le service cloud payant Nest Aware ? À vrai dire, pour la Nest Cam, nous trouvons ce service – encore toujours – superflu. En effet, a priori, chaque mouvement dans votre maison est suspect si vous n’y êtes pas. Mais avec la Cam Outdoor, un tel abonnement est tout simplement essentiel. Vous ne serez ainsi pas dérangé à longueur de journée par des alarmes intempestives au moindre événement extérieur, mais uniquement lorsqu’il y aura vraiment un souci. Ce service est tout sauf bon marché, mais n’oubliez pas que vous ne payez que la moitié du prix pour chaque caméra supplémentaire.

Points forts et points faibles

+ Efficace. Rien ou presque n’échappe à l’attention de la Cam Outdoor, de jour comme de nuit.

+ Sérénité. Il vous arrivera certes de recevoir l’une ou l’autre fausse alerte, mais au moins aurez-vous la certitude que tout va bien chez vous. Sauf si quelque chose cloche réellement, bien sûr.

+ Parler & écouter. Fini les livreurs qui abandonnent négligemment vos colis devant chez vous. Ou effrayez de potentiels cambrioleurs en leur faisant croire que vous êtes à la maison.

- L’installation peut, dans certains cas, vous donner du fil à retordre. Optez de préférence pour une prise de courant extérieure dans un endroit inaccessible (aux voleurs).

- Abonnement payant. Nest Aware (àpd 10 € par mois) n’est pas obligatoire, mais nous le recommandons néanmoins pour une caméra extérieure.

Michel van der Ven