Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 17 février 2017 par Vincent Papaleo

Une batterie révolutionnaire qui tient 10 ans en développement à Harvard

BatterieLa batterie ultime serait-elle en cours de développement à l’université de Harvard ? Si l’on en croit les chercheurs et en examinant les caractéristiques de cette batterie, on peut sans conteste répondre par l’affirmative…

À titre de comparaison, une batterie classique Lithium-Ion ne tient pas plus d’un millier de cycles complets charge-décharge tandis que celle en développement au sein de la célèbre université ne perdrait que 1% de sa capacité après le même nombre de cycles. Pour faire bref, ce type de batterie tiendrait près de 10 ans ! Le rêve pour les consommateurs, un cauchemar pour les constructeurs de smartphone ! Pour atteindre un tel résultat, les scientifiques utilisent un liquide composé de molécules organiques de ferrocène et de l’eau pH neutre. Cette technologie est donc non seulement non-toxique, contrairement aux batteries lithium-ion, mais également moins coûteuse puisque la membrane de séparation des deux parties d’une même batterie peut être construite en matériaux bon marché en lieu et place des polymères utilisés dans une batterie classique.

Il ne faut bien entendu pas crier victoire trop tôt : la batterie développée par ces chercheurs de Harvard n’en est pour l’instant qu’au stade du prototype et le chemin est encore long avant une potentielle mise sur le marché. Si cette batterie révolutionnaire tient vraiment toutes ses promesses, chaque foyer pourra stocker facilement de l’énergie éolienne ou photovoltaïque dans un accumulateur, le problème du stockage de l’énergie électrique sera pratiquement résolu ! Il ne reste plus qu’à croiser les doigts…