Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Tool

Posté le 1 février 2017 par L'Echo

N’oubliez plus aucun mot de passe

Dashlane

S’il vous arrive d’aller réparer les ordinateurs de vos amis ou de votre famille, vous aurez très certainement déjà eu affaire à des personnes qui ne connaissent pas leurs mots de passe, les ont oubliés ou ne parviennent plus à les retrouver. Et ce alors qu’il existe de très bons gestionnaires de mots de passe. Dashlane, notre outil de la semaine, est même entièrement gratuit et disponible sur toutes les plateformes.

Nonobstant les scandales de piratage ayant éclaté ces dernières années, le mot de passe le plus populaire serait encore et toujours « 123456 », si l’on en croit une récente étude. De plus, de nombreuses personnes n’utilisent pas qu’une seule fois ces mots de passe aussi simples, mais bien sur des dizaines de sites Web et services. Naturellement, un mot de passe sûr tel que « bCu6iWK@TaCB » est impossible à retenir. Alors pourquoi ne pas confier cette tâche à un gestionnaire de mots de passe tel que Dashlane? Ce dernier en est d’ailleurs à sa quatrième version. Considérez le programme comme un coffre-fort solidement verrouillé, avec un cryptage AES256, dans lequel vous conservez tous vos mots de passe. Tout ce qu’il vous reste à retenir, c’est votre « master password »: votre code d’accès personnel au coffre-fort.

Score de sécurité

Dès que vous avez paramétré votre mot de passe principal, vous pouvez commencer à utiliser Dashlane sur un PC Windows ou Mac, mais aussi sur un iPhone ou un appareil Android via les apps Dashlane. Nous avons essayé la version pour Mac. Celle-ci a automatiquement retrouvé tous les mots de passe que nous avions sauvegardés dans notre navigateur, après quoi il nous a suffi de cliquer sur un bouton pour les ajouter à Dashlane. Pratique ! Le programme ne se contente d’ailleurs pas de conserver votre mot de passe, mais l’introduit également pour vous – si nécessaire. De cette manière, vous économisez chaque année cinquante minutes de votre temps, selon les créateurs de l’app, que vous passeriez normalement à introduire vos identifiants de connexion. Autre point pratique : le Security Dashboard. Cette fonction attribue un score de sécurité à vos mots de passe existants et vous donne des conseils pour les améliorer.

Dashlane se prête également à toutes sortes d’informations susceptibles d’être stockées dans un coffre numérique : des données concernant vos cartes de paiement et de crédit, votre carte d’identité et votre permis de conduire, les tickets de vos achats en ligne, et bien plus encore. Comme nous l’avons dit, la version de base du programme est gratuite. Pour 39,99 $ par an, vous pouvez opter pour la version Premium de Dashlane. Sa principale valeur ajoutée est que vous pouvez synchroniser vos mots de passe avec d’autres appareils, y compris votre smartphone, pour les avoir toujours sous la main. Le prix inclut également une sauvegarde en ligne, elle aussi solidement verrouillée, cela va sans dire.

Michel van der Ven

Posté le 3 janvier 2017 par L'Echo

Tous vos sites favoris et vos infos au même endroit

Startme

Les pages d’accueil ont fait leur apparition plus ou moins en même temps qu’Internet lui-même et, si elles sont quelque peu tombées en désuétude, elles semblent aujourd’hui revenir à la mode. Start.me tente de ressusciter le phénomène en proposant bien plus qu’un énième gestionnaire de favoris.

Pour démarrer avec Start.me, il suffit de vous connecter avec votre compte Facebook, Twitter ou Google+. Le service vous compose alors automatiquement une première page de démarrage avec – dans notre cas – de nombreux titres de la presse belge, des actualités sportives et des liens vers des sites populaires comme YouTube et Wikipedia. Grâce à la synchronisation via le cloud, la page est immédiatement accessible sur tous vos appareils, fixes et mobiles.

Tous les éléments sont facilement identifiables grâce à leurs logos et sont à chaque fois réunis en widgets (ou « bidules ») : des cases interactives que vous pouvez déplacer et personnaliser à l’envi. Vous pouvez bien sûr y ajouter vos propres sites favoris, soit manuellement, soit via un « bookmarklet » (marque-page scripté), un petit bouton qui s’ajoute à la barre de votre navigateur et vous permet d’ajouter en un clin d’œil un site à Start.me. Faites également un tour du côté des préférences où vous trouverez plusieurs domaines d’intérêt à (dé)cocher.

Des centaines de widgets

La plus grande force de Start.me se cache toutefois derrière l’impressionnante quantité de « bidules » avec lesquels vous pouvez enrichir votre page. Il en existe des centaines, des calendriers aux blocs-notes en passant par la boîte de réception de votre adresse e-mail, sans oublier les flux RSS, une horloge mondiale et une carte « live » des prévisions météo actuelles. Une fonction de recherche vous aide heureusement à trouver le bidule qui vous intéresse. Au-delà des widgets, c’est toute la page de démarrage que vous pouvez arranger à votre sauce. Modifiez par exemple le nombre de colonnes, la photo d’arrière-plan et le niveau de transparence des éléments. En outre, vous pouvez créer autant de pages Start.me qu’il vous plaira : une pour votre travail, une autre pour vos loisirs, etc.

La version de base de Start.me est gratuite. Les utilisateurs pro, les petites équipes et les entreprises peuvent, si nécessaire, passer à un abonnement payant comprenant, notamment, des widgets premium, des temps de chargement réduits, la suppression des publicités et, éventuellement, l’identité graphique de la société. Vous trouverez toutes les possibilités et les prix sur cette page.

Michel van der Ven

Posté le 1 novembre 2016 par L'Echo

Windows: tapez sans effort des lettres accentuées

Vous aussi, vous êtes du genre à oublier les combinaisons de touches pour faire un accent circonflexe, un tréma, un tilde ou tout autre signe diacritique ? Dans ce cas, le logiciel Windows gratuit « HoldKey » est fait pour vous.

Holdkey

Avec HoldKey, vous ne devez plus retenir par cœur toutes ces combinaisons pénibles. Dès que vous avez besoin d’un signe diacritique dans un texte, ouvrez l’outil et cliquez sur le champ d’insertion blanc. Pour accentuer la lettre « e », maintenez-la enfoncée jusqu’à ce qu’une petite flèche vers le haut apparaisse. Relâchez la touche et HoldKey vous présente tous les accents disponibles pour cette lettre. Pour faire votre choix, il suffit de taper le chiffre correspondant ou de cliquer sur l’accent voulu avec la souris.

Lorsque vous maîtrisez cette technique toute simple, vous pouvez aussi utiliser HoldKey depuis les applications Office et la plupart des programmes Windows. Vous obtiendrez ainsi une méthode en tous points similaire à celle proposée sur macOS ; le système d’exploitation des ordinateurs Apple dispose en effet depuis belle lurette de cette fonction.

Comme annoncé en préambule, la version de base de HoldKey est gratuite. Il existe également une version Pro du logiciel avec encore plus d’accents et de signes particuliers. Cette version coûte cinq dollars et peut être installée sur trois ordinateurs différents.

Michel van der Ven

Posté le 3 septembre 2016 par L'Echo

Ne vous perdez plus en vacances

Mapsme

Même si les coûts d’itinérance (ou de roaming) en Europe ont aujourd’hui bien baissé, il n’est pas pour autant possible de surfer partout avec votre smartphone. Il existe en effet encore de nombreuses zones à l’étranger dépourvues d’infrastructures 3G/4G dignes de ce nom. Une bonne raison pour installer sur votre portable les cartes hors ligne de Maps.me.

Avec une carte hors ligne (lisez : préalablement téléchargée) de tout un pays ou d’une région en particulier, vous n’êtes plus dépendant de votre connexion Internet pour vous orienter ou planifier des itinéraires. Une fois cette carte téléchargée, un smartphone embarque normalement suffisamment de technologie GPS pour pouvoir déterminer avec précision votre position. L’app Google Maps vous permet également de télécharger des cartes hors ligne, avec toutes les descriptions d’itinéraires possibles, mais nous trouvons la solution de Maps.me un cran plus conviviale.

Une mine de points d’intérêt

Dans Maps.me, il n’est ainsi pas nécessaire de zoomer sur une zone précise, mais vous pouvez simplement cocher quels pays, régions ou provinces vous souhaitez avoir hors ligne (le tout contenu dans des fichiers relativement peu encombrants). Vous avez ensuite immédiatement accès aux principaux points d’intérêt de la région, des attractions touristiques aux distributeurs de billets en passant par les boutiques et restaurants. Avec Google Maps, une telle recherche (hors ligne) donne nettement moins de résultats.

Enfin, différence de taille avec l’app de Google, Maps.me peut aussi planifier – hors connexion – des trajets pour cyclistes et piétons, tandis que le volet de navigation hors ligne de Google Maps n’existe pour l’instant que pour les automobilistes. Parmi les autres fonctionnalités, citons la fonction « signets » pour sauvegarder vos endroits favoris et la possibilité de partager votre position avec d’autres via SMS, e-mail ou les réseaux sociaux.

Maps.me est disponible gratuitement pour iOS, Android et BlackBerry. Vous trouverez les liens de téléchargement pour les différentes plateformes sur ce site Web.

Michel van der Ven

Posté le 15 juillet 2016 par L'Echo

WhatsApp débarque sur PC et Mac

Parmi les nouveautés de la mise à jour anniversaire de Windows 10 qui sortira le mois prochain, l’une des plus notables est sans doute la possibilité d’envoyer et de recevoir des SMS via le bureau. De leur côté, les adeptes de WhatsApp peuvent d’ores et déjà échanger des messages de cette manière grâce au nouveau programme WhatsApp pour PC et Mac.

Il y a de cela quelques semaines, nous vous expliquions comment «whatsapper» via le navigateur. Si vous êtes à l’ordinateur, cette possibilité se révèle extrêmement pratique : vous pouvez en effet laisser votre smartphone de côté et taper vos messages sur un clavier grandeur nature. Le gain de temps est plus qu’appréciable. En outre, envoyer une photo ou un document va aussi bien plus vite avec l’ordinateur, car il suffit de faire glisser les fichiers vers la fenêtre de chat.

Fonctions supplémentaires

Comprenant plusieurs nouvelles fonctions (également présentes dans l’app mobile), le nouveau programme WhatsApp pour PC et Mac vous permet de ne plus devoir passer par le site Web du service de conversation. Vous pouvez ainsi enregistrer vos messages audio via le micro de l’ordinateur ou réaliser un autoportrait via la webcam. La version de bureau nécessite également que votre smartphone reste connecté durant les séances de chat. Les messages sont en effet toujours envoyés via votre téléphone, même si on ne le dirait pas.

Lorsque vous utilisez WhatsApp pour PC ou Mac pour la première fois, vous devez commencer par associer le logiciel à l’app mobile. Pour ce faire, il vous faut scanner le code QR qui apparaît sur la fenêtre du programme.

Michel van der Ven

Posté le 11 juillet 2016 par L'Echo

Un PC flambant neuf en un tour de main

Agvtuneup

Grâce à sa version de base gratuite, AVG est depuis longtemps l’une des solutions antivirus les plus populaires qui soient. La société tchèque à l’origine de ce logiciel, AVG Technologies, développe toutefois également divers autres programmes informatiques. Parmi ceux-ci, PC TuneUp, un outil puissant pour accélérer et nettoyer votre PC Windows. Ici aussi, une version gratuite est proposée.

PC TuneUp se profile comme un outil de nettoyage tout-en-un pour votre PC Windows. Le programme accélère votre ordinateur, libère de l’espace en vous délestant des ballasts, et promet en plus moins de plantages et – pour les ordinateur portables – une autonomie accrue de la batterie. Utilisable pendant quinze jours, la version d’essai de PC TuneUp est gratuite. Vous pouvez ensuite opter pour une mise à niveau en souscrivant sans engagement un abonnement d’un an au prix de 29,99 €.

Approche en profondeur

Notre première impression de PC TuneUp est que le programme ne fait pas les choses à moitié. Pour vous donner une idée : après un premier scan, près de 519 problèmes ont été identifiés, dont une flopée d’entre eux situés dans le registre de Windows. D’un clic, la plupart des problèmes étaient résolus et nous récupérions plus d’un gigaoctet d’espace ! PC TuneUp s’occupe également des raccourcis invalides, il défragmente le disque dur, et le cache et les journaux système retrouvent leur prime jeunesse.

La version Pro payante de PC TuneUp va quant à elle bien sûr encore plus loin. Elle vous débarrasse des doublons, des fichiers les plus gourmands et de tous les vestiges des précédentes versions de Windows éventuellement oubliés lors de votre migration vers Windows 10. En outre, la version Pro propose un très efficace Startup Optimizer, vous permettant d’accélérer le démarrage de votre PC en désactivant les applications facultatives, qui ne servent qu’à ralentir votre machine. Bref, un programme qu’il ne coûte rien d’essayer, mais dont vous pourriez bien ne plus pouvoir vous passer.

Michel van der Ven

Posté le 11 juillet 2016 par L'Echo

Votre "Internet des objets" est-il sûr?

Iotscanner

Du thermostat intelligent à la caméra de surveillance en passant par la lampe et la balance, les gadgets connectés à Internet sans passer par un ordinateur sont de plus en plus nombreux. Mais quel est l’impact de cet Internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais) sur votre vie privée et votre sécurité ? Le spécialiste de la sécurité BullGuard est un des premiers à avoir développé un scanneur IoT qui vérifie quels appareils intelligents sont susceptibles d’être vulnérables aux hackers.

Le BullGuard IoT Scanner est disponible gratuitement via tout navigateur récent. Pour repérer les appareils les plus exposés, l’application Web contrôle les données de Shodan.io, le premier moteur de recherche dédié aux appareils connectés à Internet. Après le scan, vous voyez immédiatement quelles TV intelligentes, appareils portables intelligents et autres gadgets de la maison sont accessibles aux hackers. Un rapport envoyé par e-mail et contenant les résultats du scan vous aide à identifier les failles de sécurité.

« L’Internet des objets est très vite passé du marché de niche pour early adopters à un marché grand public, mais cette évolution s’accompagne de nouveaux risques de sécurité pour le consommateur, confie Paul Lipman, CEO de Bullguard. Avec l’IoT Scanner, nous avons franchi une étape importante vers la résolution de ces problèmes. » Selon une récente enquête du spécialiste de la sécurité, réalisée au Royaume-Uni, 66 % des répondants sont très préoccupés par la sécurité des appareils connectés, tandis que 72 % ne savent pas comment protéger efficacement ces appareils du monde extérieur.

BullGuard a également rédigé un guide du consommateur sur l’IdO, que vous pouvez télécharger gratuitement ici. Le guide contient notamment des trucs et astuces pratiques pour rendre les appareils invisibles aux hackers.

Michel van der Ven

Posté le 24 juin 2016 par L'Echo

Une navigation plus rapide et plus sûre avec Brave

Bravebrowser

2016 s'annonce décidément comme une année fertile pour les navigateurs. Après vous avoir présenté en avril la première version de Vivaldi, le projet prometteur de l'ex-numéro un d'Opera, Jon von Tezchner, c'est maintenant au tour de Brave. Ce nouveau venu se targue de proposer des vitesses de navigation et une confidentialité accrues sur le Web, et vous débarrasse au passage de toutes ces publicités invasives.

Les utilisateurs d'Android connaissent sans doute déjà ce navigateur sous le nom de Link Bubble. Cette app mobile change aujourd'hui de nom et fait également son apparition sur iOS. La version de bureau pour Windows, Mac OS et Linux – 0.10.dev – se trouve encore à l'état embryonnaire et est surtout destinée aux développeurs, mais rien ne vous empêche de déjà utiliser ce navigateur.

Petit coup de pouce

L'instigateur de Brave n'est autre que Brendan Eich, l'un des fondateurs du Mozilla Project (surtout connu pour son Firefox). En tant que logiciel open-source, Brave repose sur le navigateur Web Chromium associé au moteur Blink. Particularité de ce navigateur : les mouchards sont automatiquement bloqués, ce qui empêche les sites de collecter des informations sur les utilisateurs. C'est non seulement une très bonne nouvelle pour votre vie privée, mais cela devrait en outre permettre au navigateur de tourner plus rapidement. Selon le développeur, la technologie derrière une page Web représente environ 60 % du temps de chargement. « 20 % de ce temps est consacré aux mouchards qui tentent d'en savoir un maximum sur vous. Si vous les éliminez, l'information apparaîtra plus vite à l'écran », argue-t-on chez Brave.

Le navigateur vous débarrasse également de ces horribles publicités oppressantes susceptibles elles aussi de ralentir le temps de chargement. Cela ne veut pas dire que Brave est totalement dénue de réclames. Les publicités sont en effet remplacées par les messages promotionnels (plus) pertinents vendus par l'entreprise de Brendan Eich. Elles ne sont pas liées à des mouchards qui transmettent vos données aux annonceurs, mais choisies à l'aide de l'historique de navigation (anonymisé) de l'utilisateur.

La répartition des revenus publicitaires prévue par Eich a également de quoi surprendre : 15 % vont directement à Brave, 55 % au fournisseur de contenu et 15 % aux partenaires publicitaires, mais les 15 % restants sont destinés aux utilisateurs du navigateur. Ces derniers peuvent ensuite faire don de leurs gains via des « micopayments » aux bloggeurs et autres créateurs de contenu qui méritent selon eux un petit coup de pouce. Nous n'en sommes pas encore là, mais nous suivrons bien entendu de très près les évolutions de Brave.

Michel van der Ven

Posté le 16 juin 2016 par L'Echo

Découvrez pourquoi votre disque dur est de nouveau plein à craquer (et comment y remédier)

Treesize

Aussi gros soit-il, le disque dur de votre ordinateur finira tôt ou tard par s’ankyloser. Naturellement, vous pouvez installer un modèle encore plus volumineux, ou stocker une partie de vos données sur un disque externe, mais il n’est peut-être pas nécessaire d’en arriver là. Il existe en effet différents programmes pour récupérer une partie de votre capacité de stockage. Un de nos préférés s’appelle TreeSize.

Contrairement à des outils tels que CCleaner, qui nettoient notamment votre historique de navigation, les fichiers cache et les anciens fichiers d’installation, TreeSize n’est pas, à proprement parler, un programme de nettoyage. Toutefois, l’application vous présente à la manière de l’Explorateur les éléments les plus gloutons sur votre disque dur : des programmes et autres fichiers volumineux que vous n’utilisez sans doute plus ou dont vous n’avez plus besoin. Sur la base de cette analyse, vous pouvez très vite libérer de l’espace en effaçant ces éléments encombrants et inutiles. C’est même possible directement via TreeSize, à l’aide du clic droit de votre souris. Le programme vous indique également le nombre de dossiers et fichiers que contient l’élément, et la barre d’outils en haut de la fenêtre propose plusieurs options pour filtrer et trier les données. Si votre ordinateur dispose d’un écran tactile, vous trouverez même (sous View) une interface spéciale optimisée pour ce type de commande.

Soulignons enfin que TreeSize peut aussi analyser les disques durs réseau, les services cloud comme OneDrive et même l’espace de stockage des appareils photos et smartphones (lorsque vous les connectez par câble USB) – à la condition toutefois que les appareils supportent le Media Transfer Protocol.

Outre la version gratuite, testée par nos soins, TreeSize existe également en édition Personal. Pour 19,95 €, elle dispose de plusieurs fonctionnalités supplémentaires, comme des graphiques pour visualiser la consommation d’espace disque et un aperçu des éventuels doublons. TreeSize Personal existe en version d’essai utilisable gratuitement pendant trente jours.

Michel van der Ven

Posté le 30 mai 2016 par L'Echo

Voici comment garder vos pilotes à jour

Iobitdb

Lorsque l’on parle de mettre à jour son ordinateur, on pense avant tout au système d’exploitation et peut-être également aux programmes que l’on utilise. Mais il existe une autre catégorie de logiciels qui mérite lui aussi d’être mis à jour : les pilotes ou drivers de votre PC. Difficile ? Pas avec Driver Boost, un petit assistant gratuit proposé par IObit.

Douze pilotes « obsolètes ». Tel a été le diagnostic de Driver Booster 3 après une première analyse de notre disque dur. En français, cela signifie que plusieurs composants matériels de notre PC n’étaient pas pilotés de manière optimale, ce qui pourrait occasioner des ralentissements, voire des problèmes bien plus graves. Driver Booster repère très rapidement les pilotes problématiques et vous indique leur ancienneté ainsi que la date de sortie de la dernière mise à jour. Un clic suffit ensuite pour installer la version la plus récente.

Base de données de 200.000 pilotes

Selon son développeur IObit, Driver Booster 3 supporte plus de 200 000 pilotes provenant de 3000 marques. Le programme détecte non seulement les anciens pilotes, mais peut aussi se charger d’obtenir automatiquement les pilotes manquants, par exemple après une mise à niveau du système d’exploitation. Cet outil est particulièrement indiqué pour les joueurs, car les composants les plus utilisés pour les jeux tels que DirectX, PhysX, OpenAL et UnityWeb sont automatiquement maintenus à jour.

La version de base de Driver Booster 3 est gratuite mais limitée. Par exemple, la sauvegarde de pilotes n’est pas disponible, ce qui n’est pas un luxe avec ce genre d’intervention. De plus, l’obtention et l’installation des mises à jour sont plutôt lentes, car soumises à une limitation – voulue – de la vitesse. Pour lever ces restrictions, vous pouvez acheter la version Pro de Driver Booster : une licence d’un an, utilisable sur trois ordinateurs différents, coûte 24,99 €. Vous ne devez d’ailleurs pas nécessairement détenir Windows 10 : le programme tourne tout aussi bien sous Windows XP, Vista, 7 et 8/8.1.

Ouvrez toutefois l’œil au moment de l’installation, car IObit en profite pour essayer de vous glisser un logiciel supplémentaire – dans notre cas Advanced SystemCare. Si cela ne vous intéresse pas, déclinez la proposition en décochant la case avant de cliquer sur « OK ».

Michel van der Ven

Suivez T-zine aussi sur Twitter Facebook RSS