Accueil Les Marchés Mon Argent Sabato

Posté le 1 juin 2017 par Philippe Degouy

Le F-35 Lightning II présenté par ses pilotes

Spotters, amateurs d'aviation militaire, rendez-vous sur le tarmac. Pour découvrir cette nouveauté aéronautique pour le moins originale et qui devrait rejoindre les rayons de votre bibliothèque. Si les formes des principaux avions de guerre sont connues du grand public, il n’en va pas de même pour leurs cockpits, d’accès restreint pour le grand public. Cockpits au combat (éditions E-T-A-I) permet une visite de l’intérieur de ces avions mythiques. Un superbe album réalisé par deux spécialistes, Donald Nijboer et Dan Patterson. Outre une vue du cockpit de l'avion présentée en pleine page, les auteurs donnent la parole à ceux qui ont piloté ces appareils. Sans doute les mieux placés pour donner un avis sur les bons et mauvais côtés des avions.

Nous reviendrons dans une autre chronique sur le livre en lui-même, une vraie pépite, mais le long chapitre consacré au F-35 mérite à lui seul un petit article. Pour son actualité.
Cet appareil de dernière génération a déjà fait couler beaucoup d’encre, et pas souvent pour de bonnes raisons. Il intègre peu à peu différentes forces aériennes. La Belgique doit prochainement remplacer sa flotte de F-16 et le F-35 figure en bonne position sur la courte liste des successeurs potentiels.
F35ESCADRILLEChoisira-t-elle le Joint Strike Fighter F-35 Lightning II de Lockheed Martin ? « Le système d’armes le plus coûteux et le plus controversé jamais conçu. » Un avion à tout faire, chargé de remplacer une large palette d’avions. Aussi différents que le F-16, le F-18, l’A-10 et le AV-8 Harrier.

Cockpits-au-combatUn avion largement décrié dans les médias, soit, mais qu’en pensent les pilotes, les seuls à avoir un avis réellement autorisé? L’ouvrage donne la parole à Daniel Toftness de l’USAF, ancien pilote de F-16 et instructeur sur F-35A (la version choisie par l’USAF).
Son avis ne peut qu’intéresser les pilotes qui prendront place à leur tour à bord des F-35. « Les multiples interrupteurs sont remplacés par deux écrans tactiles. Les commandes ressemblent beaucoup à celles du F-16. À bord, c’est la simplicité du cockpit qui domine. Quant au bruit, il est nettement moins élevé que celui présent dans le cockpit du F-16. (...) La charge de travail est quant à elle moindre, un net avantage pour le pilote lors des opérations. »
Les mécanos devraient apprécier la verrière qui s’articule vers l’avant, de quoi permettre un entretien plus aisé du cockpit ou le remplacement du siège éjectable sans devoir démonter la verrière. L'absence de HUD donne plus de visibilité vers l'avant au pilote.
F35Le F-35? « Un avion qui fait ce qu’on lui demande, facile à gérer une fois que vous surmontez la première sortie et le côté intuitif de l’écran tactile » ajoute encore l'instructeur en guise de conclusion à sa présentation du F-35. Clear to take off!

Par Philippe Degouy

Cockpits au combat. Textes de Donald Nijboer, photographies de Dan Patterson. Éditions E-T-A-I, 226 pages
Couverture : éditions E-T-A-I, photos Lockheed Martin

Réactions